Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Cette Ukraine que l'UE fait entrer en force contre les principes démocratiques

Publié par wikistrike.com sur 26 Avril 2016, 16:50pm

Catégories : #Politique internationale

Cette Ukraine que l'UE fait entrer en force contre les principes démocratiques

En violation de la volonté populaire exprimée lors du référendum hollandais,la Commission européenne lance le plan de coopération avec l'Ukraine, notamment en ce qui concerne l'annulation des visas. Car, sans humour aucun, il paraît que le gouvernement ukrainien a réussi à mener les réformes nécessaires. Pendant ce temps, dans le monde réel, l'armée ukrainienne renforce ses attaques contre les bâtiments d'habitation dans le Donbass. 

Sans même faire semblant de prendre en compte la volonté populaire, l'UE continue sa route, en toute indépendance. En toute indépendance des mécanismes démocratiques. Certes, le référendum était consultatif. Le 18 avril, le 
Premier ministre hollandais affirmait encore qu'il ne va pas être possible de ratifier l'accord de coopération avec l'Ukraine en l'état, trop de parlementaires y sont opposés et il faut tenir compte des 61% qui ont voté contre. Mais finalement, comme nous l'avons appris le 20 avril, le Parlement n'a pas adopté la proposition du groupe parlementaire socialiste de ne pas ratifier l'accord d'association. 

Du coup, la machine se met en route. Le commissaire européen à l'élargissement et à la politique européenne de voisinage - ils pourraient trouver une appellation moins bolchévique quand même, passons - J. 
Hahn, en visite à Kiev après le changement de Gouvernement, a pu apporter de bonnes nouvelles. L'Ukraine touchera bien ses 600 millions d'euros. Il semblerait que le simple changement de Gouvernement ait permis de résoudre tous les problèmes ... Ce qui d'ailleurs est au fondement de l'annonce de la procédure du régime sans visas pour les ukrainiens munis d'un passeport biométrique. Car selon ses dires, il n'existe aucune barrière juridique:

"27 pays de l'UE ont déjà ratifié l'accord de coopération avec l'Ukraine, les Pays Bas l'avaient a priori ratifié, c'est pourquoi nous pouvons dire que l'accord entre a priori en vigueur et maintenant le Conseil européen doit nous donner une idée de la manière d'avancer"

L'UE vit réellement dans un Monde ... a priori... 

Ce faisant, il a félicité l'Ukraine pour l'évolution de sa législation, l'exemplarité de la coopération interinstitutionnelle entre le Président, le Gouvernement et le Parlement, ce qui a permis de sortir de la crise politique. 

Si cette absurdité vous surprend, il faut absolument jeter un oeil sur le 
site de la Commission européenne pour voir à quel point les institutions européennes nient la réalité. Il est ainsi possible d'y lire comme explication à la nécessité de lever le régime de visas la grande réussite des réformes ukrainiennes:

"La Commission européenne propose aujourd'hui au Conseil de l'Union européenne et au Parlement européen de supprimer les obligations de visa pour les ressortissants ukrainiens en inscrivant l'Ukraine sur la liste des pays dont les ressortissants peuvent se rendre, sans visa, dans l'espace Schengen.
La Commission présente cette proposition après avoir rendu une évaluation positive en décembre dernier, dans laquelle elle confirmait que l'Ukraine remplissait tous les critères de référence prévus dans le plan d'action concernant la libéralisation du régime des visas.
M. Dimitris Avramopoulos, commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, a déclaré à cette occasion: 

«Aujourd'hui, nous donnons suite à notre engagement de proposer un régime de déplacement sans obligation de visa en faveur des ressortissants ukrainiens titulaires d'un passeport biométrique qui se rendront dans l'Union; ce régime favorisera les contacts entre les personnes et renforcera les liens économiques, sociaux et culturels entre l'Union européenne et l'Ukraine. Cela est possible parce que le gouvernement ukrainien est parvenu à mener à bien des réformes ambitieuses et difficiles dans le domaine de la justice et des affaires intérieures mais aussi dans d'autres, ayant des incidences notamment sur l'état de droit et la réforme de la justice. Je suis très satisfait des progrès accomplis; il s'agit d'un résultat important pour les Ukrainiens et j'espère que le Parlement européen et le Conseil adopteront notre proposition très prochainement.»

Donc, l'UE s'apprête à ouvrir les frontières à un pays dont le niveau de corruption bloque le fonctionnement des institutions, en totale crise économique et sociale, qui ne gère pas ses problèmes de déplacements intérieurs de populations, qui a un conflit ouvert sur son territoire. C'est en effet une chance, tant pour l'UE que pour l'Ukraine, qu'il ne faut absolument pas rater. 

Pendant ce temps-là, la tension monte dans la zone de conflit. Par 
exemple:

"Le chef adjoint de la mission de surveillance de l'OSCE, Alexander Hug, a visité le village sur la ligne de front et les positions de la RPD à Zaïtsevo, au Nord de Gorlovka, le 12 avril 2016. À peine 5 minutes après son départ de la localité, les forces ukrainiennes ont commencé à bombarder les positions de l'armée de Donetsk.

L'on pourrait également parler du bombardement de Makeyevka, toujours dans la République de Donetsk. 

D'une manière générale, la situation reste très tendue dans la République de Donetsk et la population commence à s'impatienter de l'étrange "neutralité" de l'OSCE, qui ne veut voir la situation en face. Voici un rapport intéressant, en français, présenté par le commandant en second de l'armée de Donetsk, E. 
Bassourine et publié le 19 avril, c'est-à-dire la veille du jour où la Commission européenne propose à l'UE d'adopter un régime sans visa avec l'Ukraine.

"La situation dans la République populaire de Donetsk reste tendue. Durant la journée écoulée, les forces ukrainiennes ont tiré 299 fois sur le territoire de la République au cours de 38 violations du cessez-le-feu, » a rapporté mardi le commandant en second de l'armée de Donetsk Edouard Bassourine en soulignant l'utilisation d'armes interdites par les accords de Minsk lors des bombardements du territoire de la RPD, et se demandant si la Mission de Surveillance de l'OSCE n'aide pas Kiev à préparer le prochain round de la guerre sanglante dans l'Est de l'Europe.
« Au total, l'ennemi a tiré 202 obus de mortier d'un calibre de 82 mm et 120 mm, et a aussi tiré à 18 reprises avec des chars d'assaut. En outre, l'ennemi a utilisé des véhicules de combat d'infanterie, différents types de lance-grenades et des armes légères.Toutes les données sur les violations des accords de Minsk ont été transmises aux représentants du CCCC et de la Mission de l'OSCE.
Les localités suivantes ont subi les bombardements les plus intensifs effectués avec des armes lourdes interdites par les accords de Minsk: Gorlovka, Zaïtsevo, Shyrokaya Balka, Ozeryanovka, Mikhaylovka, Dokouchaevsk, Yelenovka, Yasnoye, Panteleimonovka, Vesyoloye, Vasiliyevka, Yasinovataya, Spartak, le district de Petrovsky, la zone du centre Volvo et de l'aéroport de Donetsk. Les ordres de tirer sur le territoire de la République ont été donnés par les criminels de guerre suivants : Sokolov, Krasilnikov, Shaptalo et Melnik.
Les services de renseignement de la République populaire de Donetsk continuent d'enregistrer la concentration de forces et d'équipement tout le long de la ligne de contact. Ainsi, près des localités suivantes :- À Nikolayevka-Vtoraya (à 6 km de la ligne de contact) a été détectée l'arrivée de trois véhicules de transport de troupes blindés, deux véhicules de combat d'infanterie et 50 soldats ;- À Semigoriye (à 7 km de la ligne de contact) ont été enregistrés quatre véhicules de combat d'infanterie et 70 soldats ;- À Pervoye Maya (à 6 km de la ligne de contact) ont été détectées 17 véhicules de transport de troupes blindés, huit véhicules de combat d'infanterie et 120 soldats ;- À Dyleyevka (à 9 km de la ligne de contact) ont été détectés six véhicules de transport de troupes blindés, trois véhicules de combat d'infanterie et 80 soldats ;- À Novgorodskoye (à 6 km de la ligne de contact) ont été enregistrés trois véhicules de transport de troupes blindés, deux véhicules de combat d'infanterie et 100 soldats ;- À Pravdovka (à 18,5 km de la ligne de contact) ont été enregistrés quatre chars d'assaut, et quatre obusiers tractés ;- À Zhovanka (à 0,5 km de la ligne de contact) a été enregistrée l'arrivée d'une centaine de soldats d'un bataillon nationaliste. Tous les soldats portent un uniforme noir, et certains parlent anglais avec un accent américain. Il est possible que des mercenaires soient amenés sur la ligne de contact déguisés sous l'apparence de troupes nationalistes."
 
Source
Commenter cet article

Archives

Articles récents