Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Effondrement économique : les femmes britanniques utilisent du papier journal en guise de tampons

Publié par wikistrike.com sur 26 Avril 2016, 10:57am

Catégories : #Social - Société, #Economie

Effondrement économique : les femmes britanniques utilisent du papier journal en guise de tampons

C'est une information qui ne fera jamais la "une" des journaux français ou qui ne sera jamais reprise en boucle par les tenants d'un libéralisme anglo-saxon. 

Tout le monde va préférer vous vanter les "miracles" de la reprise britannique en omettant, comme à chaque fois, ce qui n'est pas glorieux pour vous présenter une réalité tronquée et vous "vendre" des mesures qui, si elles vont arranger certaines grandes entreprises, n'ont pas de sens lorsque l'on regarde les résultats dans leur globalité. 

Vanter le modèle anglais, une absurdité ! 

Lorsque je dis cela, je ne dis pas que nous ne devons pas changer les choses. Réformer ne sert à rien puisque la réforme, par définition, c'est faire évoluer l'existant. En ce qui nous concerne, l'état de notre pays est au-delà de l'idée même de réforme, c'est un changement global et une reconstruction totale de l'édifice France qu'il faut entreprendre. 

Ceci étant dit, il faut comprendre qu'il n'y a justement pas de "modèle" anglais ou même allemand mais des choses qui, dans le système actuel, peuvent mieux fonctionner en Angleterre ou en Allemagne... ou même moins bien marcher. Néanmoins, partout, dans l'ensemble, le système est le même et c'est ce système mondial, reposant sur un modèle de croissance infinie dans un monde fini, grâce à de l'énergie abondante et peu coûteuse, et dont la répartition de la richesse se fait principalement à travers l'emploi et les salaires, qui est mort. 

Et ce système est bien mort partout 

Il est mort aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en France bien évidemment, mais aussi en Allemagne. 
Alors aujourd'hui, je voulais vous livrer la traduction de cet article de 
The Independant pour vous permettre de vérifier les choses par vous-même ! 

On vous parle donc de ce qui marche, rarement de ce qui est moins valorisant. Pourtant, avec les contrats "0 heure job", où vous n'êtes plus considéré comme chômeur même si vous ne travaillez pas une heure dans le mois, les Anglais ont eux aussi poussé la paupérisation des classes moyennes assez loin. 

Vu de France, peu de gens comprennent l'envie des Anglais de sortir de l'Europe ou les raisons de la popularité d'un Sanders aux USA et, pire encore, d'un Trump !! Cependant, les raisons sont assez simples. Ici comme là-bas, les classes moyennes sont laminées par la crise et des politiques économiques menées au profit exclusif d'une petite oligarchie pour qui les affaires n'ont jamais été aussi bonnes. Évidemment, cela finit par se voir et les peuples se tournent vers ce qu'ils n'ont pas encore essayé. 

Cela nous mène bien sûr à la fin de la démocratie telle que nous la connaissions, soit parce que des partis forts prendront le pouvoir, soit parce que les dirigeants actuels ne se laisseront pas déposséder de leurs prérogatives enrichissantes. 

Essentiellement partout dans le monde, la démocratie devient une vaste foutaise, une immense plaisanterie comme le montre en France les changements apportés en catimini à la législation du scrutin présidentiel !! 

Alors oui, partout la misère augmente. 

Voici la traduction de cet article, et vous remarquerez que nous avons eu en France, il y a quelques semaines, à peine le même débat sur les taxes imposées aux "protections périodiques féminines". Il n'y a aucun hasard là-dedans mais une même misère partagée.

D'après l'Armée du Salut, des femmes utilisent du papier journal en guise de tampons au Royaume-Uni 

"Certaines femmes n'ont pas d'autre choix que d'avoir recours à du papier journal ou à des mouchoirs faute d'avoir les moyens d'acheter les produits d'hygiène intime adéquats, d'après les responsables d'une banque alimentaire du nord-est. 

Les volontaires de la banque alimentaire de l'Armée du Salut de Darlington affirment que des femmes utilisent de vieilles chaussettes et du papier lorsqu'elles ne disposent pas des moyens financiers pour acheter des serviettes ou des tampons et sont trop embarrassées pour demander de l'aide. 

La banque alimentaire a commencé à distribuer des produits d'hygiène intime tout en lançant une campagne de sensibilisation concernant les risques sanitaires engendrés par de telles habitudes, d'après BuzzFeed. 

Des problèmes de santé peuvent découler de l'utilisation de produits d'hygiène intime inadéquats, comme des infections vaginales ou des voies urinaires. 

Le major Colin Bradshaw, responsable de la banque alimentaire du comté de Durham près de Middlesbrough, s'est dit « choqué de l'existence d'une telle situation au XXIe siècle en Grande-Bretagne ». 

« Aucune femme ne devrait être dans cette situation » a-t-il déclaré à BuzzFeed, en ajoutant : « Aucune femme ne devrait avoir à mendier pour se procurer des tampons. » 

Toutes les députées britanniques ont été contactées par la banque alimentaire de l'Armée du Salut de Darlington. 

Mais sur les 191 élues alertées par le major Bradshaw, 3 seulement ont répondu. 

La banque alimentaire a également démarré une campagne baptisée « mendier pour un tampon » afin de mettre la pression sur le gouvernement et l'obliger à prendre des mesures. 

Une autre campagne, baptisée « les règles des sans-abri », demande au gouvernement de fournir des produits d'hygiène gratuits dans les centres d'accueil pour les SDF, comme la pratique existe déjà pour les préservatifs. 

D'après les statistiques, chaque femme achète en moyenne 11 000 tampons au cours de sa vie. Dans les supermarchés Tesco, une boîte de 20 Tampax standards coûte 3,4 livres sterling, ce qui signifie qu'une femme consacre 38 jours de salaire pour couvrir l'intégralité de son budget « tampons ». 

En Grande-Bretagne, les serviettes hygiéniques comme les tampons sont taxés à l'instar des produits de luxe, des produits non essentiels, même si, qu'elles le veuillent ou non, elles sont obligées de les utiliser."

Voilà donc où nous en sommes. 

Pour le moment, la misère reste un drame personnel. 

Vous êtes dans la misère ou vous n'y êtes pas. 

Et comme tout le monde n'est pas dans la misère si vous y êtes, c'est que, comme les Grecs, vous l'avez un peu cherché ! C'est parfois vrai, souvent faux, et généralement, c'est la misère qui partout augmente. 

Cela finira par être reconnu comme un drame collectif. Ce jour-là, les miséreux de tous les pays s'uniront car évidemment, un autre monde est possible. 

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents