Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hold-up légal sur vos comptes bancaires, acte II : on vous informe sur les suites...

Publié par wikistrike.com sur 9 Avril 2016, 08:27am

Catégories : #Economie

Hold-up légal sur vos comptes bancaires, acte II : on vous informe sur les suites...

Il y a quelques semaines, je publiais un article sur la mise en place d'un savant mécanisme orchestré par l'Union Européenne et dont elle seule a le secret : la procédure du bail-in. Celle-ci permettrait aux banques, en cas de difficultés majeures liées à une nouvelle crise, de se renflouer directement sur le compte de leurs clients. Rappelez-vous, il s'agit du brillant procédé testé à Chypre...Il est aujourd'hui généralisé (oui, vous avez bien lu, tout cela est réel...) !!!

Pour les détails, lien vers l'article : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/hold-up-legal-programme-sur-vos-179027

L'article soulignait la très grande discrétion des médias et des politiques sur ce dispositif, transposé par une ordonnance du 20 août 2015 adoptée en « catimini » pendant les congés d'été (! !!) et devant être ratifiée par le Parlement...

Evoquant les doutes très sérieux qu'il était possible d'avoir, concernant le mécanisme de garantie mis en place pour protéger les déposants et épargnants, l'article soulignait et tendait à démontrer, que pourraient être concernés non seulement les clients relativement aisés, mais également les « classes moyennes » (encore et toujours bien sûr !) et même, des épargnants plus modestes.

Les « classes ultra-privilégiées », qui possèdent l'essentiel des richesses, sont, comme d'habitude, beaucoup moins menacées, puisque dans leur élan patriotique, elles pratiquent allègrement et de longue date « l'outplacement financier ».

Ceci est d'ailleurs, bien compréhensible... A l'occasion de l'affaire panama papers, il y a quelques jours sur I télé, fort de la sagacité qu'on lui connaît, M. DASSIER soulignait ainsi, au terme d'une profonde réflexion dont il est coutumier, que : « s' il y a des paradis fiscaux, c'est parce ce qu'il y a des enfers fiscaux... »

 

Face à ce cri du cœur, les âmes sensibles s'arrêteront de lire la suite de l'article ou retiendront leurs larmes...

Pour les plus endurcis, chacun appréciera... Notamment ceux, « riches » ou pas, qui n'ont d'autres choix que de déposer ou placer leur argent dans lesdits « enfers »... Ceux qui y payent leurs impôts (même les plus pauvres payent la TVA !!!)...

Ne parlons pas des "cumulards" qui, de surcroît sont par ailleurs menacés de bail-in !

Les plus pauvres comme les plus riches sont au moins à l'abri du renflouement interne : il faut bien une justice tout de même !

Mieux vaut en rire qu'en pleurer !

Concernant le bail-in et le « racket légalisé » (caricature métaphorique) de vos comptes, Agora Vox, a été un des premiers médias à briser « l'omerta » (je reste dans la caricature bien sûr)... L'article sur ce sujet, consulté plus de 11 000 fois, reste depuis près d'un mois premier au "hit-parade" de la rubrique « société »... Ceci témoigne de l'intérêt des lecteurs pour un sujet, qui ne peut plus désormais rester « enfoui »...

Depuis, une pétition a par ailleurs été lancée sur change.org : dans le contexte d'une actualité dense, elle connaît des débuts chaotiques, mais il est très important de la signer... Ne serait-ce que pour montrer à la classe politique que, comme pour d'autres sujets, nous détestons qu'ils nous prennent pour ce que nous ne sommes pas !!!

 

LIEN VERS LA PETITION :https://www.change.org/p/gouvernement-et-parlement-hold-up-legal-programme-sur-vos-comptes-en-cas-de-nouvelle-crise-financiere

 

Tout récemment, un parlementaire honnête, M. Lionel TARDY, Député de Savoie (dont je ne partage pas les vues politiques, mais peu importe concernant ce sujet), a lui aussi choisi de briser « l'omerta », en posant une question écrite au Ministre des Finances et des Comptes Publics, M. Michel SAPIN (question n°14183 publiée au JO du 22 mars 2016). Soucieux de relayer l'information sur ce sujet « sensible », j'ai souhaité retranscrire ici le texte de cette question, qui n'a encore fait l'objet d'aucune réponse publiée au JO :

« M. Lionel Tardy interroge M. le ministre des finances et des comptes publics sur la directive renflouement interne des banques (bail-in). Cette directive permet aux banques d'opérer des prélèvements sur les dépôts clients en cas de difficultés bancaires. Il souhaite obtenir des informations détaillées sur les conditions de prélèvement éventuel des clients (règle des 8 %), les garanties qui leur sont accordées, ainsi que les mécanismes de contrôle de cette disposition ».

 

Bien entendu, les lecteurs d'Agora Vox continueront à être informés des suites de cette affaire et notamment de la réponse qui sera apportée par M. Michel SAPIN.

 

Source

 
 
Commenter cet article

Archives

Articles récents