Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Pentagone enrôle des dizaines de rebelles syriens dans un nouveau programme de formation

Publié par wikistrike.com sur 2 Avril 2016, 15:28pm

Le Pentagone enrôle des dizaines de rebelles syriens dans un nouveau programme de formation

Washington entraîne «des dizaines» de rebelles dans l’espoir de corriger les erreurs de sa précédente initiative, qui a coûté des millions de dollars alors que la majorité de l’équipement militaire est tombée entre les mains des djihadistes.

«Des dizaines de personnes sont maintenant en train d’être formées», a fait savoir le colonel Steve Warren, porte-parole de la coalition américaine anti-Daesh lors d’une visioconférence. «C’est pour l’instant assez modeste, le temps de voir si cela fonctionne», a-t-il indiqué, refusant de détailler l’importance du programme.

Le colonel n’a fourni ni de chiffre précis du nombre de combattants concernés, ni leur lieu de formation. Citant une source anonyme, Reuters a noté qu’il avait lieu en Turquie, comme lors des précédentes tentatives des Etats-Unis au soutien de ceux qu’ils qualifient d’«opposition modérée syrienne».

«Le programme d’équipement et d’entraînement que nous menons actuellement est basé sur les leçons que nous avons tirées de nos programmes de formation précédents, qui s’étaient soldés par un échec en 2015», a expliqué Steve Warren.

Washington a précédemment échoué dans sa tentative de former et équiper les rebelles, ayant été obligés de couper court au programme. En effet, certains des éléments entrainés par les Américains ont livré aux terroristes une partie des armes qui leur était destinée dans le cadre de leur formation, provoquant important un scandale. Des munitions et des véhicules américains ont aussi été «donnés» au Front al-Nosra, groupe affilié à Al-Qaïda, en échange d’un passage sûr de la frontière.

Essentiellement, le programme du Pentagone avait l’intention de former 3 000 combattants des nouvelles forces syriennes en 2015 et 5 000 chaque année par la suite, afin de combattre Daesh.

A cette fin, le département d’Etat de la Défense américaine a dépensé près de 400 millions de dollars, soit au final environ 2 millions de dollars par combattant, chiffre que le Pentagone n’a pas confirmé.

Le colonel américain a assuré les journalistes que Washington avait appris de ses erreurs, notamment en ce qui concerne la formation. «Ce que nous avons appris, c’est que retirer une unité entière du front est problématique», a-t-il noté.

Au lieu de cela, il a été préféré de sélectionner certains individus de différentes unités qui seront formés avant de retourner sur le champ de bataille, forts de «nouvelles capacités». «Pour le coût de l’entrainement d’un combattant, trois en profitent, voire peut-être même plus.»

Au cas où ce programme échoue, les Etats-Unis seront prêts à «passer à autre chose». En attendant, «cela nous permet d’apporter de manière significative plus de feu dans le jeu des escarmouches, combats et fusillades qui ont lieu à travers la Syrie», a précisé le représentant américain en parlant des bénéfices que présentaient la formation des rebelles syriens.

Selon le colonel, ceux qui ont été formés par les Etats-Unis lors du dernier programme opèrent toujours sur le champ de bataille syrien et sont «capables d’identifier des cibles» pour les forces américaines. Le Pentagone estime qu’«il existe entre 20 et 25 000 combattants ennemis sur le terrain», ce qui marque selon lui une baisse par rapport à l’année dernière.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents