Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Amphipolis: une inscription incomplète relance le débat sur l'appartenance du tombeau

Publié par wikistrike.com sur 15 Mai 2016, 07:55am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 Le croquis de l'inscription présenté par les archéologues grecs. En-dessous, la reconstruction de Chugg sur une photo montre comment la lettre Π de ΠΑΡΕΛΑΒΟΝ a été coupée du bloc lorsqu'il a été raccourci. Andrew Chugg (caractères rouges dans l'inscription); American School of Classical Studies at Athens (photo du bas)

Le croquis de l'inscription présenté par les archéologues grecs. En-dessous, la reconstruction de Chugg sur une photo montre comment la lettre Π de ΠΑΡΕΛΑΒΟΝ a été coupée du bloc lorsqu'il a été raccourci. Andrew Chugg (caractères rouges dans l'inscription); American School of Classical Studies at Athens (photo du bas)

Une inscription incomplète pourrait relancer le débat concernant l'identité du propriétaire de la tombe remontant à la période d'Alexandre le Grand; cela fait suite à une nouvelle recherche sur les blocs du mur de soutènement circulaire du mystérieux tertre.

Le tombeau a été ouvert il y a 18 mois dans le nord de la Grèce. Daté entre 325 avant JC (deux ans avant la mort d'Alexandre le Grand) et 300 avant JC, il se trouve à Amphipolis, à l'est de Thessalonique, et a été annoncé comme étant le plus grand dans le monde grec avec près de 500m de circonférence.

 

 

D'après l'auteur de l'étude, Andrew Chugg, une lettre Π, ou pi, manquante rejette clairement la théorie des archéologues liant le monument à Héphaestion, ami et général d'Alexandre le Grand.

Chugg explique que les blocs, découpés à l'origine pour des monuments dédiés à Héphaestion, sur ordre d'Alexandre, ont simplement été ré-utilisés pour construire ce tombeau massif quelques années après la mort du roi macédonien.

En octobre dernier, l'archéologue Katerina Peristeri avait annoncé lors d'une conférence à Thessalonique que trois inscriptions concernaient la personne commémorée à l'origine par le mystérieux monument. "Il y a des chances que ce soit un culte héroïque dédié à Héphaestion" avait-elle dit.

L'annonce avait été faite à la fin d'une passionnante exploration qui s'est déroulée pendant des mois, dévoilant d'énormes sphinx décapités, des murs gardés par des statues colossales et des planchers décorés avec de superbes mosaïques (Photos: 
Un énorme tombeau mis au jour sur le site d'Amphipolis en Grèce)

 

 

Vue d'artiste sur la reconstruction du tertre d'Amphipolis. Source: Greek Minsitry of Culture 

 


A la fin des fouilles, des fragments d'ossement avaient été trouvés. Ils appartenaient à au moins cinq individus identifiés comme étant une femmes, deux hommes, un nouveau-né et un adulte incinéré dont le genre n'a pu être identifié.


Le monogramme concernant Héphaestion provient de trois inscriptions qui ont été décodées ainsi: ΠΑΡΕΛΑΒΟΝ ΗΦΑΙΣΤΙΩΝ ΑΝΤ. D'après Peristeri et son équipe cela signifiait: "Moi, Antigonus j'ai reçu le matériel de construction pour l'érection d'un monument en l'honneur d'Héphaestion".

Lors de sa présentation, Peristeri avait montré des croquis et des photos de deux inscriptions qui se lisent ΑΡΕΛΑΒΟΝ. Le mot avait supposé être ΠΑΡΕΛΑΒΟΝ, signifiant "reçu par" ou "reçu pour".

"Ils ont laissé un espace vide dans leur dessin. Tout le monde pensait que Π n'était simplement pas sur la pierre du bloc" explique Chugg qui a également écrit: "
The Quest for the Tomb of Alexander the Great".



Source:

 

Source France: D-A

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents