Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Avaaz a aidé à soutenir des guerres humanitaires étasuniennes

Publié par wikistrike.com sur 5 Mai 2016, 14:09pm

Catégories : #Politique internationale, #Science - technologie - web - recherche

Avaaz a aidé à soutenir des guerres humanitaires étasuniennes

Qui ne connaît pas Avaaz, au moins pour avoir signé une fois une pétition ? Mais qui connaît vraiment Avaaz ? Nous vous présentons, en trois parties, une enquête fouillée sur l’organisation de défense en ligne américaine qui revendique plus de 41 millions de membres dans le monde entier. Or Avaaz a poussé des progressistes à soutenir les guerres humanitaires étasuniennes en Libye et en Syrie par la propagation d’idées lénifiantes, par exemple sur les zones d’exclusion aériennes.


Une récente série en deux parties parue dans The New York Times a exposé en détail le rôle crucial que Hillary Clinton, alors secrétaire d’État, a joué dans la décision du président Obama de se joindre à la campagne militaire menée en 2011 par la France et la Grande-Bretagne contre le dirigeant libyen de longue date Mouammar Kadhafi. Les articles du Times expliquent que Clinton porte une grande part de responsabilité pour les conséquences tragiques et toujours plus chaotiques de cette campagne, dans laquelle Kadhafi a été renversé et tué.

Comme les résumés des articles du Times l’indiquent, la chute de Kadhafi «a semblé confirmer Hillary Clinton. Ensuite, les milices ont refusé de déposer les armes, les voisins ont attisé une guerre civile et État islamique a trouvé un refuge», transformant la Libye en «un État failli et un havre pour les terroristes».

Alors qu’en 2011, les néocons, les gens de droite et les interventionnistes humanitaires visaient un changement de régime en Libye, une seule organisation non gouvernementale parmi les groupes progressistes, mobilisait l’opinion publique mondiale pour soutenir l’action militaire en Libye sous la forme d’une zone d’exclusion aérienne.

Et ce n’était pas n’importe quelle organisation ; c’était Avaaz.org, l’immense organisation de pétition sur internet à la croissance rapide, qui avait 7 millions de membres en 2011 et qui aujourd’hui en compte 43.1 millions, répartis dans 194 pays. En tant que telle, Avaaz, dont le siège est à New York, est, comme nous l’avons noté dans un précédent article, la plus grande et la plus influente organisation internationale de pétition, basée sur Internet, de la planète.

En utilisant les signatures de ses membres et une pleine page en juin dernier dans leNew York Times, Avaaz a plaidé ces dernières années en faveur d’une zone d’exclusion aérienne en Syrie, tout comme quelques néocons et faucons au Congrès, ainsi que divers groupes de réflexion favorisant les opérations militaires pour chasser le président Bachar al-Assad du pouvoir. Hillary Clinton (mais pas les autres candidats à la présidence Bernie Sanders et Donald Trump) est une avocate fervente d’une zone d’exclusion aérienne et du changement de régime en Syrie.

Dans son appel pour une zone d’exclusion aérienne en Libye en 2011, Avaaz a remis aux Nations Unies une pétition riche de 1 202 940 signatures récoltées en ligne. Démontrant l’impact d’Avaaz, 90% de celles-ci avaient été obtenues sur une période de deux jours entre le 15 et le 17 mars de cette année-là, lorsque ses adhérents atteignaient le nombre plus modeste, mais déjà impressionnant, de sept millions.

Nous savons maintenant combien c’était une revendication judicieuse – puisque non seulement la Libye s’est vue imposer une zone d’exclusion aérienne, mais que nous connaissons les bombardements des armées des États-Unis et de l’Otan, le renversement et le meurtre du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, la montée d’État islamique, l’attaque de la mission diplomatique étasunienne à Benghazi, le flot des réfugiés fuyant le pays en faillite et plongé dans le chaos qu’est la Libye aujourd’hui.


Source et suite : Le Saker Francophone

Traduit par Diane, vérifié par Wayan, relu par nadine pour le Saker francophone

Par John Hanrahan – Le 14 avril 2016 – Source consortiumnews.com

Commenter cet article

Archives

Articles récents