Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Epidémie d’oreillons à l’Université d’Harvard … 99% des personnes infectées étaient vaccinées

Publié par wikistrike.com sur 1 Mai 2016, 09:07am

Catégories : #Santé - psychologie

Epidémie d’oreillons à l’Université d’Harvard … 99% des personnes infectées étaient vaccinées
La réalité est déterminée à combattre la propagande et la manipulation.
Nous sommes continuellement bombardés par des rapports que les vaccins sont une panacée qui va nous sauver de la maladie.
Cela devrait être le cas, mais une affaire récente aux États-Unis nous met sur la bonne voie quand au fait que les choses ne sont pas comme les médias officiels essayent de nous le faire croire ainsi que les grandes industries pharmaceutiques qu’ils servent.
 
D’après plusieurs articles publiés aux États-Unis, au cours des deux derniers mois, quarante membres du corps étudiant de Harvard ont contracté les oreillons.
La maladie virale s’est apparemment également propagée à l’Université voisine de Tufts et l’Université de Boston.
 
captura-nbc-news
Mais curieusement, le département de la santé publique a déterminé que tous les étudiants de Harvard infectés jusqu’alors avaient reçu le vaccin contre les oreillons avant d’être infectés.
En fait, à Harvard, 99% des universitaires avaient satisfait aux exigences de la vaccination de l’Etat.
Comment cela se peut-il qu’une épidémie apparaisse parmi des personnes qui ont reçu le controversé vaccin ROR, le même vaccin qui a été lié à l’augmentation des cas d’autisme ?
Qu’est-ce qui ne va pas?
 
mumpssymptoms

 

 
Pour répondre à cette question, les médias qui pourraient être considérés comme «officiels» utilisent les arguments suivants, comme nous le voyons sur le site Self.com …
L’Université de Harvard est confrontée à une épidémie d’oreillons, qui est maintenant devenue si grave qu’elle peut compromettre les diplômes des étudiants. Harvard a envoyé un avertissement en Février leur indiquant qu’ils avaient détecté deux cas d’oreillons, mais l’université a annoncé mardi que cela a depuis augmenté à 40 cas.
10277076
Paul J. Barreira, directeur des services de santé à Harvard a dit qu’il est «préoccupé», ajoutant: «Je désespère que les élèves prennent ces avertissements au sérieux ».
Les oreillons sont une maladie virale contagieuse qui se propage par la salive et le mucus, selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Cela commence habituellement avec quelques jours de fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fatigue et une perte d’appétit, suivi par un gonflement des glandes salivaires, et cela peut également provoquer un gonflement douloureux dans les organes génitaux.
mumpsp20symptoms-pagespeed-ce-ecfri8s8kz
Selon les données publiées le mois dernier par le ministère de la Santé publique de Cambridge, tous les élèves infectés ont été vaccinés contre les oreillons par le vaccin ROR, qui immunise contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR).
Alors, comment ont-ils été infectés?
Bien que cela semble étrange que les gens contractent une maladie contre laquelle ils sont vaccinés, Richard Watkins, un spécialiste des maladies infectieuses au Cleveland Hospital Clinic général d’Akron dans l’Ohio, affirme que «Le vaccin n’est pas à 100% efficace. Les deux doses recommandées offrent 88% d’efficacité et une dose unique, 78% d’efficacité « .
Eh bien, voila le message officiel et pro-gouvernemental: les vaccins ne sont pas efficaces à 100% et cela expliquerait l’épidémie. « Sujet résolu, continuez à vous faire vacciner ».
 
94c23544-411c-4a6f-975b-19446cc3ddd6
Mais cela explique t-il vraiment l’apparition de cette épidémie, qui affecte tant de personnes vaccinées?
Que nous cachent donc les médias officiels à ce sujet?
Eh bien, ce qu’ils cachent est que, derrière cette épidémie il peut y avoir un responsable très puissant: Big Pharma qui pendant des années a fourni des vaccins contre les oreillons.
Cette flambée inattendue confirmerait les allégations formulées depuis des années contre le géant pharmaceutique Merck, fabricant du vaccin ROR livré aux États-Unis, et qui a été accusé à plusieurs reprises de fraude.
 
earns-merck-2008-10-22-17-3-40
Dans une affaire datant de fin 2014 rapporté pas aucun des grands médias classiques, un juge fédéral en Pennsylvanie a statué en faveur des plaignants qui ont accusé Merck d’avoir menti sur l’efficacité du vaccin contre les oreillons (actuellement disponible uniquement en combinaison avec le vaccin ROR).
Le scandale avait déjà éclaté en 2012, comme en témoigne cet article, à partir duquel nous obtenons l’extrait suivant:
Merck sait depuis une décennie que son vaccin contre les oreillons est « beaucoup moins efficace » que ce que le laboratoire affirme au gouvernement, a des résultats de tests falsifiés et a vendu des millions de doses qui ont une « efficacité douteuse ,  » inondant et monopolisant le marché avec ces vaccins.
Le centre de premiers soins Alabama Chatom Primary Care a poursuivi Merck une semaine après qu’une plainte déposée par deux lanceurs d’alerte de la firme ait été déclassifiée en 2010.
 Stephen Krahling et Joan Wlochowski étaient des virologues qui ont travaillé pour Merck et qui affirment dans leur plainte qu’ils  » ont été témoin des tests abusifs et de la falsification des données avec laquelle Merck avait gonflé artificiellement les résultats de l’efficacité du vaccin »
 
Krahling et Wlochowski ont dit que la manipulation de Merck a fait que le gouvernement américain a payé  » des centaines de millions de dollars pour un vaccin qui ne fournit pas une immunisation adéquate ».

captura-forbes-merck

Telle est la réalité de la médecine moderne et de l’industrie pharmaceutique qui a pris le contrôle sur elle.
Nous parlons d’une manipulation et d’une fraude scientifique à grande échelle au détriment de la santé de millions de personnes et dans le seul but d’accumuler des quantités obscènes de bénéfices pour ces grandes sociétés pharmaceutiques.
mmrvaccine
Le cas du vaccin contre les oreillons de Merck et le cas de cette épidémie qui surgit parmi les gens vaccinés est un exemple clair et évident du niveau de corruption dans l’industrie pharmaceutique en collusion avec les États.
Nous ne disons pas que les médicaments et les vaccins sont une mauvaise chose en soi.
Ce que nous disons est que les médicaments et les vaccins doivent sauver des vies et nous aider à combattre la maladie, mais lorsqu’ils sont entre les mains d’institutions pharmaceutiques corrompues et criminelles, ils sont devenus un nouveau et terrible danger pour la santé publique.
En ce moment, beaucoup de médicaments et de vaccins sont tout autant ou plus dangereux que les maladies elles-mêmes et il s’agit d’une chose que le monde de la science, qui a grandement contribué au progrès humain, ne devrait pas tolérer.
 
merck-us-lab_large
Commenter cet article

Archives

Articles récents