Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le tombeau du philosophe Aristote peut-être découvert

Publié par wikistrike.com sur 29 Mai 2016, 13:46pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Le tombeau du philosophe Aristote peut-être découvert

Le tombeau du célèbre philosophe Aristote a peut-être été découvert à Stagire, dans le nord de la Grèce, par l'équipe de l’archéologue de renommée internationale Konstantinos Sismanidis.

 

Après plusieurs décennies de recherches en Macédoine, dans le nord de la Grèce, un archéologue grec vient d’annoncer qu’il"pensait" avoir trouvé la probable tombe du philosophe Aristote (384- 322 avant notre ère). L’éthique aristotélicienne étant justement marquée par les notions de phronêsis  (prudence), c’est donc avec certaines précautions que l’archéologue Konstantinos Sismanidis, spécialiste grec de renommée internationale, a fait cette  annonce  jeudi 26 mai 2016, lors d’un congrès international commémorant le 2400e anniversaire de la naissance du philosophe  qui se tenait à l’université de Thessalonique (Grèce), affirmant "qu’il n’avait aucune preuve, mais de fortes présomptions". La tombe se situerait à Stagire, en Chalcidique, le lieu de naissance d’Aristote, à une quarantaine de kilomètres à l’est de Thessalonique. La structure en forme d’abside (fer à cheval), dégagée dès 1996, correspondrait à un monument funéraire érigé en l’honneur du célèbre penseur, l’un des plus influents que le monde ait connu. Avec son sol dallé de marbre et sa toiture en tuiles fabriquées dans un atelier royalce bâtiment aurait aussi eu une fonction publique, a précisé Konstantinos Sismanidis. Il se serait agi d’un heroon, lieu de culte rendu aux héros et hommes prestigieux de la cité, situé dans une position dominante, à une dizaine de mètres de l’antique agora, la grand place de Stagire.  A l’intérieur des vestiges de l’édifice hellénistique, une cinquantaine de monnaies et des poteries datant de l’époque d’Alexandre le Grand (4e siècle av. notre ère) ont été mises au jour. Rappelons qu’Aristote avait été le précepteur du jeune conquérant macédonien, qu’il avait formé à Miéza, (l’ancienne Lefkadia).

Reconstitution 3D de la possible tombe du philosophe Aristote, à Stagire, en Macédoine. Crédit: Kostas Simanidis

Cette hypothèse s'appuie en outre sur des sources littéraires médiévales arabes de la seconde moitié du 11e siècle - copies  de textes de l’antiquité grecque consacrés à Aristote -  retrouvées à la Bibliothèque Marciana de Venise (Italie) : il y est en effet indiqué que la population de Stagire aurait récupéré les cendres du philosophe grec mort à Chalcis, sur l'île d'Eubée, pour les déposer ensuite dans une hydrie (urne) de bronze, à Stagire dans un édifice appelé l’« Aristotelion ». Le ministère de la culture a pris note de cette annonce, faisant savoir qu’il attendait de plus amples informations.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents