Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Selon le FMI, 90 % des chômeurs français n'ont aucune chance de retrouver un emploi

Publié par wikistrike.com sur 26 Mai 2016, 05:41am

Catégories : #Economie

Selon le FMI, 90 % des chômeurs français n'ont aucune chance de retrouver un emploi

Selon une note publiée ce mardi par le FMI, les profils et diplômes des chômeurs français sont inadaptés au monde du travail actuel.

Le chômage est en baisse pour le second mois consécutif. Une bonne nouvelle pour l'économie française. Seulement d'après le Fonds monétaire international (FMI), le plein emploi est loin, le problème du chômage en France ne venant pas de la croissance du pays, mais étant avant tout de nature structurelle. Dans une note présentée mardi décryptée par Le Figaro, une demi-douzaine d'économistes internationaux estiment que sur les 10 % de chômeurs que compte l'Hexagone, 9 sur 10 n'ont aucune chance de retrouver un jour un emploi : « plusieurs facteurs semblent avoir rendu le marché du travail moins adaptable à l'évolution de l'économie mondiale : des conventions collectives centralisées pour plus de 700 branches d'activité ; des procédures judiciaires longues et incertaines en matière de licenciement ; un accès relativement facile aux allocations-chômage et à la protection sociale ; un salaire minimum relativement élevé et un coin fiscal (les charges entre le salaire brut et le net, NDLR) important sur le travail », explique la note, qui épingle des profils et diplômes inadaptés au marché du travail actuel.

L'assurance chômage en ligne de mire

C'est avant tout l'assurance chômage qui est dans le collimateur du FMI. Christian Mumssen, qui a dirigé la mission des économistes, estime par exemple anormal qu'« une personne travaillant quinze jours à plein-temps puis étant quinze jours au chômage, gagne plus qu'un salarié à mi-temps qui travaille sur tout le mois ». Comme le rapporte Le Figaro, le FMI suggère donc plusieurs réformes : allonger la période de cotisation minimale (qui est aujourd'hui de 4 mois), réduire à deux ans la période maximale des allocations chômage et unifier les régimes à temps partiel et de contrats à durée déterminée.

 

Lire plus

Commenter cet article

Archives

Articles récents