Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un ado a trouvé une cité maya grâce aux constellations

Publié par wikistrike.com sur 8 Mai 2016, 16:37pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Un ado a trouvé une cité maya grâce aux constellations

À seulement 15 ans, le Canadien William Gadoury est devenu la coqueluche de la Nasa après avoir découvert l'une des cinq plus grosses cités mayas.

 

C'est la belle histoire du jour. William Gadoury, un Québécois de 15 ans passionné des Mayas, a réussi à mettre la main sur une nouvelle cité. Comment ? Il a appliqué une théorie selon laquelle cette civilisation choisissait l'emplacement de ses villes en fonction de la position des constellations, révèle Le Journal de Montréal. Résultat, à seulement 15 ans, William Gadoury est devenu la coqueluche de la Nasa, de l'Agence spatiale canadienne et de l'Agence spatiale japonaise, rapporte le journal. Sa découverte devrait même être prochainement publiée dans une revue scientifique.

22 constellations

Pour établir la véracité de cette théorie, William Gadoury « a analysé 22 constellations mayas et s'est aperçu que, s'il reliait sur une carte les étoiles des constellations, la forme de chacune d'entre elles correspondait au positionnement de 117 cités mayas », explique le Journal de Montréal, qui souligne qu'aucun scientifique n'avait jusque-là établi une telle corrélation. Il a ensuite décidé d'analyser une 23e constellation composée de 3 étoiles. Elle ne correspondait qu'à 2 villes sur la carte et il en a déduit qu'une ville manquait.

Après vérifications des images satellites, il a été établi qu'il y avait bien une pyramide et une trentaine de bâtiments dans la péninsule du Yucatan, au Mexique, à l'endroit indiqué par le jeune homme. « Quand le Dr LaRocque m'a confirmé, en janvier dernier, que l'on distinguait une pyramide et une trentaine de structures, c'était extraordinaire », a confié l'adolescent. La cité découverte, à laquelle il a donné le nom K'ÀAK' CHI', comprenez « Bouche de feu » en français, serait même l'une des cinq plus grosses cités des Mayas.

Prochaine étape : se rendre sur place. Le jeune homme a émis le souhait d'aller voir de lui-même cette cité, qu'il a découverte en se penchant sur le calendrier maya qui annonçait la fin du monde en 2012. Un travail de recherche qualifié d'« exceptionnel » par les experts qui lui a valu une médaille du mérite remise par l'Agence spatiale canadienne.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents