Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un professeur de Berkeley : « Les gens ne meurent pas du cancer mais de la chimiothérapie »

Publié par wikistrike.com sur 1 Mai 2016, 08:02am

Catégories : #Santé - psychologie

Un professeur de Berkeley : « Les gens ne meurent pas du cancer mais de la chimiothérapie »

os lecteurs savent que nous relayons depuis longtemps nombre de travaux similaires qui ont démontré que la chimiothérapie — profitant essentiellement aux groupes pharmacochimiques — produisait des effets délétères catastrophiques sur les patients. Un ami médecin m’avait un jour rapporté ce que lui avait répondu son professeur d’hématologie à propos d’un patient qui réagissait très mal au traitement et qui lui inspirait les plus grosses inquiétudes. « Que crois-tu qu’on leur administre » ? lui dit-il ; « tu sais bien que ce n’est pas de l’eau de fleurs d’oranger ». Une réponse qui résume parfaitement la situation. Chez nous, le docteur Nicole Delépine, spécialiste en oncologie pédiatrique, n’a cessé de dénoncer le système de santé et notamment la collusion entre le capitalisme financier et le despotisme bureaucratique. Son ouvrage Le cancer, un fléau qui rapporte est une référence en la matière et gagnerait à être lu par le plus grand nombre.


Ce professeur a étudié la chimiothérapie et ses effets sur les patients pendant 25 ans. Ses conclusions étaient plus que consternantes !

Il se trouve que l’industrie du cancer n’est rien de plus que l’industrie ! Le cycle complet implique chaque médecin, hôpital, compagnie pharmaceutique et presque toute personne concernée. Ils en retirent des gains à chaque fois qu’un patient décide de subir un traitement dangereux comme la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie pour enlever les parties du corps affectées.

La science confirme ces conclusions, même si l’industrie médicale affirme que la chimiothérapie aide les patients à gagner la lutte contre cette maladie pernicieuse.

Le Dr Hardin B. Jones est un ancien professeur de physique médicale et de physiologie à l’Université de Berkeley en Californie. Il a basé son étude sur l’espérance de vie des patients atteints de cancer pendant plus de 25 ans. Il a décidé de faire sa propre recherche après avoir constaté que la chimiothérapie ne fonctionne pas du tout.

Il dit que les patients qui subissent une chimiothérapie finissent souvent par mourir d’une manière horrible. Les patients qui suivent une chimiothérapie meurent aussi plus rapidement et éprouvent plus de douleurs que ceux qui acceptent une thérapie différente. Le Dr Jones a constaté que les médicaments de chimiothérapie abrègent la vie du patient et finissent par le tuer. Tout ça est gardé secret parce que les intéressés gagnent des millions de dollars.

« Les personnes qui ont refusé le traitement de chimiothérapie vivent en moyenne 12 ans et demi de plus que les personnes qui reçoivent une chimiothérapie » , a expliqué le Dr. Jones dans son étude publiée dans le New York Academy of Sciences.  « Les gens qui acceptent le chimiothérapie meurent dans les 3 ans et de nombreuses personnes, seulement quelques semaines après le début du traitement». « Les patientes atteintes de cancer du sein qui rejettent la thérapie conventionnelle vivent 4 fois plus longtemps que celles qui suivent le système. C’est bien sûr quelque chose que vous n’entendrez pas dans les médias conventionnels qui continueront à propager le mythe que la chimiothérapie est le meilleur remède pour combattre le cancer !».

En 1979, le Journal de l’American Medical Association (AMA) a publié une étude selon laquelle les traitements les plus courants pour le cancer du sein, qui sont encore en usage, ne font en fait rien pour diminuer le taux de développement du cancer du sein ni même pour prolonger la vie. Des conclusions similaires ont été confirmées dans deux autres études publiées dans The Lanceten 1980.

L’une des études a été menée en Israël en 1978 et l’autre en Grande-Bretagne. Elles ont toutes deux révélé que la chimiothérapie ne pouvait pas améliorer le taux de survie des patientes diagnostiquées du cancer du sein.

« La vérité soigneusement cachée est que beaucoup de gens qui sont morts du cancer sont en fait morts du traitement qui comprenait la chimiothérapie ou la radiothérapie. La chimiothérapie agit en tuant les cellules saines du corps avant qu’elles puissent détruire le cancer, qui peut se développer très lentement et dans certaines conditions naturelles, peut même s’arrêter et régresser, » comme il est expliqué dans l »étude. 

Les patients qui meurent du cancer meurent en fait de malnutrition. C’est le résultat du fait que les cellules cancéreuses absorbent les nutriments du corps, et en fin de compte détruisent le système immunitaire. Le corps ne peut pas se défendre dans de telles conditions.

Malheureusement, la médecine moderne ne veut pas que vous connaissiez le secret sur les thérapies conventionnelles du cancer. Un seul traitement coûte de 300 000 à 1 million de dollars ! Comme vous pouvez le voir vous-même, cela est la raison principale pour laquelle la chimiothérapie est offerte aux patients diagnostiqués de cancer.Les médicaments de chimiothérapie ne peuvent pas détruire le cancer ni prolonger la vie. La seule chose qu’ils puissent faire est d’affecter le corps au point de finalement tuer les patients.

Alain Mirak

Sources:
www.weeklyhealthylife.com
www.naturalmedicinebox.net
elixirvitaesecrets.com

Commenter cet article

Archives

Articles récents