Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Brexit: Politique-fiction

Publié par wikistrike.com sur 24 Juin 2016, 11:52am

Catégories : #Politique internationale

Brexit: Politique-fiction

Et si le président du Conseil européen redoute  avait raison ? « la fin de la civilisation occidentale » en cas de Brexit. Si nous ne savons pas ce que va devenir cette union, voici les premières possibles conséquences: 

 

.

 

En Grande-Bretagne : L’implosion ?

- Risque de sécession de l’Ecosse avec la couronne anglaise. Les écossais ont effectivement majoritairement demandé à rester dans l’Union Européenne.

- Risque de tensions en Irlande, Check point entre Dublin et Belfast (pro-UE)

 

Gibraltar

L’Espagne a officiellement demandé (après l’annonce du Brexit) à partager le Rocher avec l’Angleterre.

 

UE

Le premier risque est un effet domino. Les partis politiques nationalistes européens demandent de concert un référendum dans chaque pays de l’Union, un référendum qui depuis la sortie de la Grande-Bretagne prend en légitimité. Il est aussi fort probable que les chefs de gouvernement qui refuseront la voix du peuple se retrouvent confrontés à un extrémisme gagnant lors de prochaines élections.

En France, aux Pays-Bas, en Pologne... L'extrême droite demande des référendums sur une sortie, la non vouloir des pouvoirs en place pourraient conduire à leurs élections aux prochaines Présidentielles et Législatives. Le chaos européen est-il en marche ?

Les 27 membres de l’UE viennent de sauter dans l’inconnu, les prochains mois et élections seront décisifs.

Des nationalistes catalans aux nationalistes de l'Europe de l'Est (Hongroe...), le Brexit ouvre la voie à de multiples référendums régionaux et nationaux qui mettront encore plus en péril la puissance antidémocratique de l'UE. 

 

Dans le monde

 

L’effondrement d’un mythe d’une Union Européenne solidaire et démocratique s’effondre. L’économie (les échanges commerciaux) en sera inévitablement impactée. Le regard du monde porté sur l’UE ne pourra plus jamais être le même, un regard flouté par un projet européen posé sur une falaise calcaire.

D’un autre côté, les pays de l’est risquent de se rapprocher un peu plus de la Russie qui pourrait profiter de la confusion pour étendre son influence (et pourquoi pas envahir) dans cette contrée déjà en proie aux guerres (Ukraine…).

Enfin, la Russie se satisfait du Brexit, les sanctions imposées par l'UE pouvant y être remises en cause.

 

D’autres infos à venir

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

Commenter cet article

Archives

Articles récents