Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

George Soros se prépare à un effondrement économique. Sait-il des choses que vous ne savez pas ?

Publié par wikistrike.com sur 12 Juin 2016, 13:44pm

Catégories : #Economie

George Soros se prépare à un effondrement économique. Sait-il des choses que vous ne savez pas ?

George Soros vient de vendre 37 % de ses actions tout en achetant aussitôt de l’Or et des parts de sociétés aurifères. Mais que lui passe-t-il par la tête ?

Si les choses restent relativement stables comme elles le sont actuellement, George Soros pourrait probablement perdre beaucoup d’argent dans cette histoire. En revanche, si une crise financière majeure est imminente, il pourrait tenir des déclarations très virulentes. Donc, est-ce que George Soros sait quelque chose que nous ne savons pas ? Serait-il possible qu’il ait passé trop de temps à lire des sites Web tels que le blog de l’effondrement économique ? Que devons-nous en déduire de tout cela ?

Les récents mouvements auxquels vient de procéder George Soros sont si importants et si “bearish” qu’ils ont même obtenu toute l’attention du Wall Street Journal

 

Inquiet sur ​​les perspectives de l’économie mondiale et craignant que d’importants mouvements de marchés arrivent prochainement, le célèbre milliardaire, gérant de fonds et philanthrope qu’est George Soros a récemment entrepris une série de grands placements baissiers, selon des personnes proches du dossier.

Le fonds Soros Fund Management, qui gère 30 milliards d’actifs pour le compte de George Soros et de sa famille, a vendu des actions et acheté de l’or et des titres de sociétés aurifères, anticipant une baisse sur divers marchés. Les investisseurs considèrent souvent l’Or comme une valeur refuge surtout en temps de crise.

Hmmm – il semble que George Soros et Michael Snyder soient exactement sur la même longueur d’onde sur ce qui est sur le point d’arriver à l’économie mondiale.

Vous savez qu’il sera trop tard lorsque cela va commencer à se produire …

Une chose qui préoccupe particulièrement George Soros et dont je n’ai pas beaucoup parlé jusqu’à maintenant est le prochain vote sur le Brexit. Si le Royaume-Uni quitte l’UE (et nous espérons qu’il le fasse),les conséquences à court terme pour l’économie européenne pourrait potentiellement être absolument catastrophique

euro-zoneM. Soros soutient également qu’il reste une forte probabilité que l’Union Européenne s’effondre du fait de la crise migratoire, des déboires de la Grèce et du risque de « Brexit ».

“Si la Grande-Bretagne se retire, cela provoquera un exode général, et la désintégration de l’Union européenne deviendra pratiquement inévitable”, a t-il expliqué.

Le vote pour ou non le Brexit aura lieu dans deux semaines à partir d’aujourd’hui, à savoir le jeudi 23 Juin 2016, et nous suivrons de près ce qui va se passer.

Mais George Soros n’est pas seulement préoccupé par un potentiel Brexit. Le ralentissement économique chinois le rend également très inquiet, et il a amené son entreprise à faire des paris extrêmement “bearish”.

Selon le Wall Street Journal, la dernière fois que george Soros a pris de telles positions baissières, il faut revenir en 2007, et cela avait donné lieu à plus d’un milliard de dollars de bénéfices pour son entreprise.

Bien sûr, George Soros n’est pas le seul à avoir cette perspective baissière. En fait, la Goldman Sachs vient d’avertir qu’ “il peut y avoir un risque important de baisse sur les marchés“…

goldman_sachs_logo_doorLa Goldman Sachs devient nerveuse au sujet des marchés actions.

Dans une note à ses clients, Christian Mueller- Glissmann, stratégiste chez Goldman Sachs décrit ses craintes sur le fait qu’il peut y avoir des risques importants de baisse sur les marchés.

Christian Mueller-Glissmann craint une chute de plus de 20% des Bourses mondiales.

En fin de compte, George Soros comme la Goldman Sachs se penchent sur les mêmes données économiques que je partage avec mes lecteurs et ce sur une base quotidienne.

Comme je le démontre depuis des mois, presque tous les indicateurs économique auxquels vous pouvez penser montrent que nous nous dirigeons vers une récession.

Par exemple, je vous transmets aujourd’hui l’extrait d’un article de Mike Shedlock qui a montré que les recettes fiscales fédérales et de l’état américain sont vraiment en train de ralentir tout comme elles l’avaient fait juste avant les deux dernières récessions…

Les recettes de l’impôt fédéral sur le revenu des particuliers américains sont en train de chuter rapidement. ci-dessous, l’enquête réalisée par l’institution financière Evercore ISI sur les recettes fiscales américaines.

Les deux dernières fois que l’enquête avait autant plongé, les Etats-Unis était déjà en récession.

Est-ce différent cette fois ?isi-tax-receipts

Et les offres d’emploi en ligne sur le réseau social professionnel “LinkedIn” ont chuté brusquement depuis Février 2016 après 73 mois consécutifs de hausse

Après avoir connu une croissance d’une année sur l’autre pendant 73 mois consécutifs, les offres d’emplois en ligne ont baissé depuis Février 2016. Le mois de Mai était de loin le pire mois depuis Janvier 2009, en baisse de 285.000 par rapport au mois d’Avril et en baisse de 552.000 par rapport à la même période il y a un an .

La semaine dernière, le gouvernement américain a publié le pire rapport sur l’emploi depuis près de 6 ans, et l’industrie de l’énergie continue de perdre les emplois bien rémunérés de la classe moyenne à un rythme effarant. Ce qui suit provient de site oilprice.com

Cela peut sembler surprenant qu’un secteur phare de industrie se soit séparé aussi rapidement d’employés, avec plus de 350.000 personnes licenciées dans le monde entier dans l’industrie pétrolière et gazière.

Le Texas est un état qui a été frappée durement. Environ 99.000 emplois directs et indirects ont été supprimés dans cet état puisque les cours du pétrole se sont effondrés il y a deux ans, ce qui représente environ un tiers des emplois sur l’ensemble de l’industrie. En Avril, il y a seulement 1 mois et demi, 6.300 personnes travaillant dans le secteur du pétrole, du gaz et des services de support pétrolier ont été licenciés. L’emploi dans le secteur pétrolier au Texas est quasiment revenu à son plus faible niveau au lendemain de la crise financière de 2009. « Nous allons encore perdre énormément d’emplois au fil des mois,” selon Karr Ingham qui dirige le cabinet Ingham Economic Reporting à Amarillo dans l’ouest de l’Etat où se trouvent les principaux champs pétroliers et dont les propos on été rapportés par le quotidien américain chronicle houston.

A ce stade, il est donc évident que nous sommes entrés dans une nouvelle récession économique dont je ne sais pas comment on pourra faire pour le nier plus longtemps.

Malheureusement, dans l’ensemble, la population n’a pas encore compris ce qu’il se passait.

Tout comme 2008, les américains continuent de s’endetter frénétiquement en utilisant leurs cartes de crédit, et ce même si nous sommes au bord d’une crise financière majeure…

credit-cardLes contribuables américains sont les premiers à critiquer le gouvernement fédéral au sujet de la dette publique américaine qui ne cesse d’enfler, mais une nouvelle étude publiée mercredi a révélé que les contribuables ont également le même problème, puisque l’endettement sur les cartes de crédit aux Etats-Unis atteindra un niveau record avec 1.000 milliards de dollars de soldes débiteurs à la fin de l’année 2016.

Wallethub, un site qui recommande les cartes de crédit en fonction des besoins des consommateurs, a déclaré que ce sera le montant le plus élevé d’endettement enregistré sur les cartes de crédit dépassant même les années avant et pendant la Grande Récession. Le site a déclaré que le record datait de 2008, lorsque les gens devaient 984,2 milliards de dollars sur leurs cartes de crédit.

Saurons-nous un jour tirer les leçons du passé ?

Actuellement, c’est bien le pire moment choisit pour s’endetter en utilisant sa carte de crédit.

Malheureusement, “l’argent facile” continuera d’agir sournoisement et discrètement tandis que l’investisseur futé qu’est George Soros utilisera cette situation pour se positionner tranquillement et profiter de la crise qui a déjà commencé.

Nous ne changerons rien à ce qu’il se passe actuellement dans l’économie, en revanche nous contrôlons nos choix.

Donc, je vous invite à faire les bons.

Source: theeconomiccollapseblog

 

Lu ici

Commenter cet article

Archives

Articles récents