Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'Allemagne dit non à la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de schiste

Publié par wikistrike.com sur 26 Juin 2016, 05:42am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

L'Allemagne dit non à la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de schiste

Cinq années de disputes acharnées entre les industriels et les Verts se sont conlues par la victoire de ces derniers. Les députés allemands ont voté une loi qui interdit l'exploitation commerciale du gaz de schiste par fracturation hydraulique.

Le 24 juin, la chambre basse du Parlement allemand, le Bundestag, a enfin voté une loi qui barrait l’emploi à but commercial de la fracturation hydraulique «non conventionnelle». Cette technique qui repose sur l'injection d'un mélange d'eau, de produits chimiques et de sable est nécessaire pour extraire du gaz et du pétrole enfouis dans des roches dures comme les schistes. Seuls les projets scientifiques et non commerciaux pourront désormais être autorisés, «pour parfaire les connaissances» sur le procédé et ses effets, notamment sur la nappe phréatique.

En ce qui concerne la méthode dite conventionnelle de l’exploitation du gaz naturel dans les couches rocheuses, les parlementaires allemands ont décidé de laisser les Länder de se prononcer sur chaque cas, individuellement.

Les débats sur la nécessité de la fracturation hydraulique duraient depuis plus de cinq ans. Les industriels déclaraient qu’il s’agissait de la seule technique éprouvée pour exploiter les hydrocarbures de schiste qui auraient pu être à l'origine d'un «eldorado énergétique» à l’américaine, tandis que les Verts insistaient sur les effets potentiellement nocifs sur l'environnement de cette technique de fracturation, et en particulier sur l’eau potable.

Le premier projet de loi avait été préparé en avril 2015 mais le Bundestag n'avait jamais voté en raison des doutes et divisions qui minaient les parlementaires. Dans le courant du mois de juin 2016, les grandes entreprises allemandes, telles que Wintershall et Exxon Mobil, ont déclaré être lassées d’attendre la décision du gouvernement et annoncé leur intention de lever le moratoire sur leurs projets de fracturation hydraulique gelés depuis cinq ans.

Ainsi, le sujet a été ajouté à la dernière minute à l’ordre du jour du Bundestag, une précipitation qui n’avait pas plu aux Verts au point que ces derniers ont accusé le gouvernement d’Angela Merkel de profiter«du référendum sur le Brexit et de l’Euro 2016» pour faire voter un texte qu’ils trouvent encore trop «permissif».

La fracturation hydraulique est déjà interdite dans plusieurs pays européens, notamment en France, mais très utilisée aux Etats-Unis et au Canada.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents