Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pollution marine: les poissons se droguent aux déchets aux déchets plastiques

Publié par wikistrike.com sur 4 Juin 2016, 06:52am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Pollution marine: les poissons se droguent aux déchets aux déchets plastiques

La pollution des océans causée par des particules microscopiques de plastique ne tardera pas à se répercuter sur la santé de l'homme, qui consomme des poissons de mer.

Les chercheurs continuent à étudier les conséquences de la pollution des océans par les déchets plastiques. Une étude récemment effectuée dans ce domaine a donné des résultats inquiétants: des générations entières de poissons considèrent les matières plastiques comme un plat gourmand et les consomment avec satisfaction. On dirait des adolescents qui préfèrent le fast food à la cuisine santé…

Les biologistes de l'université d'Uppsala (Suède) ont révélé l'effet des particules de plastiques sur les œufs de poissons, rapporte le magazine Science.

Les expériences ont été effectuées sur des œufs de la perche de rivière (Perca fluviatilis) placés dans des réservoirs contenant des particules de polystyrène. Cela dit, la concentration de ces particules était la même que celle qui distingue normalement les eaux côtières de la Suède. Les résultats se sont avérés désastreux: seuls 81% des œufs ont donné naissance à de jeunes poissons (contre 96% dans l'eau pure), et ces derniers n'étaient pas en bonne santé. La présence des matières plastiques a eu un effet néfaste sur la santé des alevins, effet qui s'est traduit par un ralentissement de la croissance, des troubles comportementaux et un taux élevé de mortalité.

L'examen des poissons effectué deux semaines plus tard a montré que des particules de polystyrène étaient présentes dans leur estomac. Pire, ils ne mangeaient que du plastique et ignoraient la nourriture traditionnelle pour leur espèce.

"Tous les poissons avaient un libre accès au zooplancton, mais ils lui préféraient le plastique", raconte l'une des chercheuses, Oona Lönnstedt.

Lorsque ces perches ont été mises dans un aquarium contenant des brochets, elles ont été dévorées quatre fois plus vite que les poissons ayant grandi dans l'eau pure. Selon les biologistes, cela s'expliquerait par le fait que les exemplaires qui se nourrissaient de plastique avaient cessé d'être sensibles à l'odeur des carnassiers.

"L'action chimique s'effectue par l'une des voies suivantes: soit les particules de plastique émettent des substances chimiques toxiques qui affectent le système nerveux central, soit les poissons manquent d'énergie, cessent d'être actifs et deviennent des proies faciles", explique Mme Lönnstedt.

A l'heure actuelle, les chercheurs sont en train de tester différents types de polymères pour établir lesquels d'entre eux sont particulièrement dangereux pour les habitants marins.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents