Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des canons à plasma

Publié par wikistrike.com sur 3 Juillet 2016, 08:23am

Catégories : #Astronomie - Espace

Des canons à plasma

Les galaxies sont-elles activées par de l’électricité ?

Il existe des régions du cosmos où, sur des années-lumière, les étoiles s’alignent en milliers de chapelets. Ailleurs, nous voyons des anneaux formés d’étoiles, avec des galaxies projetant des filaments sur des distances astronomiques.

Plus de 200 milliards d’étoiles vivent dans les bras spiraux et le noyau de la Voie lactée. Les dernières observations du Sloan Digital Sky Survey (SDSS), montrent qu’à une distance de 120 000 années-lumière, notre galaxie est cernée d’un tore d’étoiles additionnel. Cette immense auréole pourrait bien vouloir dire que jusqu’à un billion d’étoiles forment notre galaxie. Comme la plupart des étoiles découvertes par le SDSS sont alignées sur le plan même de notre galaxie, elles sont cachées aux équipements optiques. Ces étoiles sont toutefois détectables par les instruments sensibles aux infrarouges et aux rayons X, capables de « voir à travers » l’obscurité poussiéreuse.

Selon Heidi Jo Newberg, professeur agrégé de physique et d’astronomie au Rensselaer Polytechnic Institute: « Quand nous découvrons de grands groupes d’étoiles distribuées en anneaux, cela indique qu’au moins une partie de notre galaxie a été formée par un grand nombre de galaxies plus petites ou naines qui se sont mélangées ensemble. »

Brian Yanny, son collègue du FermiLab, a écrit: « Cet anneau d’étoiles pourrait être les restes d’une collision entre la Voie Lactée et une galaxie naine plus petite, survenue il y a des milliards d’années. »

Ils ont conclu que de la matière noire maintient l’anneau d’étoiles autour de la Voie Lactée. Selon les définitions admises par consensus, ces mêmes forces, à l’origine des structures les plus spectaculaires, comme par exemple NGC7742, sont des collisions galactiques durant des milliards d’années, arbitrées par la gravité et des énergies inconnues.

En fait, il est possible que les halos d’étoiles soient des exemples de la pénombre des foyers de plasma dense, NGC7742 en étant un cas spectaculaire. Lors d’expériences avec un « canon à plasma », les images prises présentent une analogie directe avec les « zones de striction » entourant la décharge venant de la galaxie.

En 1960, Hannes Alfvén a publié un document dans lequel il propose un mécanisme ne dépendant pas uniquement de la gravité pour la formation des structures spatiales. Il a écrit:

« La Terre, le Soleil et nombre d’étoiles, possèdent un champ magnétique global. Il est possible que les nuages interstellaires soient aimantés… Cela probabilise l’existence d’un processus très général qui engendre des champs magnétiques dans les corps fluides aussi divers que les profondeurs liquéfiées de la Terre, les étoiles et la matière interstellaire. L’énergie nécessitée par la magnétisation peut facilement être tirée de l’énergie cinétique des mouvements internes, mais la difficulté est de trouver un mécanisme de création de champs magnétiques viable. »
– H. Alfvén, « On the Origin of Cosmic Magnetic Fields », Institut Royal de Stockholm, 28 octobre, 1960.

Le dispositif de concentration du plasma dense, ou « canon à plasma », précisément un mécanisme capable d’influencer les courants électriques cosmiques, agit par-là même sur l’évolution et la morphologie des structures spatiales, qu’il s’agisse de minuscules lunes ou de gigantesques galaxies.

Les filaments de courants de Birkeland sont les « lignes de transmission » à travers lesquelles l’électricité circule dans l’Univers. Comme unarticle précédent de notre chronique l’a montré, dans le noyau de NGC 3079, les torons hélicoïdaux signalent que de l’électricité s’y décharge. Les tores tournoyants qui confinent les « jeunes » étoiles chaudes dans le halo de NGC7742, sont des indices évocateurs pour les théoriciens de l’Univers électrique.

La signature du phénomène de foyer de plasma dense se perçoit dans les torons d’énergie hélicoïdaux qui entourent le puissant rayonnement d’une décharge en mode arc et un tore sombre de courant. Ces torons sont des champs magnétiques hélicoïdaux qui confinent le plasma électrifié et agissent comme des lignes électriques dans l’espace – en d’autres termes, ce sont des filaments de courants de Birkeland. Ce phénomène est facilement visible dans certaines formations cosmiques.

Comme l’illustrent plusieurs autres exemples, il se pourrait bien que dans la pénombre des nuages stellaires et nébulaires, les torons filiformes soient stimulés par ce genre de canon.

The Thunderbolts Project, Stephen Smith

Photo: Galaxie NGC7742. Crédit : Hubble Heritage Team (AURA/STScI/NASA/ESA)
Original : www.thunderbolts.info/wp/2016/06/10/galactic-plasma-gun/
Traduction Petrus Lombard pour  Réseau International

Commenter cet article

Archives

Articles récents