Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Burkini: Soulever le voile de la polémique

Publié par wikistrike.com sur 25 Août 2016, 07:39am

Catégories : #Religion - pensées, #Social - Société, #Politique intérieure

Burkini: Soulever le voile de la polémique

REFLEXION

 

Le burkini est la polémique de l'été. Derrière cet habit, une origine soi-disant australienne.

La création de cette tenue est couramment attribuée à Aheda Zanetti, une Australienne d’origine libanaise. Cette dernière raconte en avoir eu l’idée en 2004 à Sydney, en regardant sa nièce jouer au netball (une variante à sept du basket). Selon elle, la jeune fille peinait avec son long hijab (un voile simple sur le haut du corps) et son survêtement. « J’ai fait des recherches et je n’ai pas trouvé de tenues convenables pour les femmes sportives et pudiques », raconte-t-elle au Monde.

L’Australienne imagine alors le « hijood », contraction de « hijab » et « hood » (« capuche », en anglais), un survêtement adapté à la « pudeur » religieuse. L’idée du burkini, destiné à celles qui jusqu’ici se baignaient voilées, lui vient ensuite dans la foulée, dans un pays où les sports aquatiques sont omniprésents. Le Monde

 

En 2008, le burkini arrive en 'Iran:

Pas facile, pour une femme, de se baigner sur les plages d’Iran. Il y a bien la solution tee-shirt long mais même celle-ci n’est guère tolérée sur le domaine public. Reste alors le burkini (contraction de burqa et de bikini). Une longue combinaison en deux morceaux, tenant plus de la combinaison de plongée que du maillot de bain. Création de la styliste australienne Aheda Zanetti, ce maillot au bon goût des mollahs est vendu sous la marque Ahiida. Il permet aux femmes de nager dans les lieux mixtes en cachant ce qu’une femme musulmane doit tenir secret aux regards. Le Monde

 

Le burkini est donc bien une création religieuse qui permet à la femme musulmane de se baigner en compagnie des hommes. Nous étions en 2008 quand le burkini a fait son apparition sur les plages iraniennes, avant donc l'émergence de l'Etat Islamique, qui par ailleurs, interdit ce vêtement.  Cet habit n'a donc rien à voir avec le terrorisme comme le répète certains maires de France qui l'évoquent comme pouvant menacer la sécurité publique. Faux.

Néanmoins, cet habit d'origine australienne peut ces derniers temps être récupéré par les islamistes intégriste radicaux occidentaux qui ne peuvent passer leur message extrémiste via la burqa en hiver qui y est interdite.

Deux solutions pour vérifier cela: Intéroger les époux des femmes vêtues du burkini pour connaître leur point de vue (ce que nous ne voyons dans aucun média) et ainsi affirmer ou non leur soumission, et demander à ces femmes si elles se baignent nues quand elles se trouvent dans des criques perdues là où elles se retrouvent seules et donc, affimer que l'habit n'est que pudeur. 

D'autres questions à poser aux époux et aux utilisatrices: "Que pensez-vous de la liberté de la femme en Iran ? Ne pensez-vous pas qu'en laissant vos épouses se baigner en burkini vous défendez ce régime qui à l'instar de l'Arabie Saoudite dénigre considérablement la femme ?, Et comme il est un vêtement sportif, votre femme fait-elle de nombreuses longueurs ? Auquel cas ne pensez-vous pas qu'il puisse paraître comme provoquant ?" 

Ce qui est certain, c'est que nos politiques font un immense amalgame entre terrorisme et liberté de la femme afin de s'accaparer les voix de l'extrême droite. La polémique, en occurrence est politique. Ou bien, qu'ills posent les bonnes questions pour trouver les bonnes réponses et décisions. Pour le moment, ils attisent le feu.

Femme cadenas ou femme libre, pour le savoir, WikiStrike propose aux journalistes à la botte du pouvoir d'enfin poser les bonnes question, un, aux époux, deux, aux femmes qui le portent.

Il est toutefois à noter que la laïcité interdit les références religieuses obstentatoires. Mais à ce momment là, faut-il aussi interdire le voile ? Cette question est complexe pusque si le voile est muslman, le bikini peut-être interprtété comme un signe catholique... et les frisettes dans les cheveux comme étant juives. Et je ne parle pas des bouddhistes, ni de leur kesa, et ni s'il est une religion ou une philosphie. 

Avant d'aller plus loin, relisez la vraie définition du mot laïcité dans un vrai dictionnaire.

Conclusion: L'Etat veut le bordel dans la société pour mieux la contrôler.

Alexander Doyle pour WikiStrike

Commenter cet article

Archives

Articles récents