Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les archéologues découvrent les traces du palais mythique de Kublai Khan de la Dynastie Yuan

Publié par wikistrike.com sur 6 Août 2016, 07:57am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Wang Guangyao, directeur adjoint de l'Institut d'Archéologie du Musée du Palais, sur le site de fouille. Photo: Simon Song

Wang Guangyao, directeur adjoint de l'Institut d'Archéologie du Musée du Palais, sur le site de fouille. Photo: Simon Song

Après la chute de la Dynastie Kubilai Khan, aucun indice n'a permis de dire où avait vécu l'empereur si ce n'est une légende rapportée dans les écrits du marchand vénitien du 13ème siècle, Marco Polo.

Si l'on en croit ce dernier, les murs du "plus grand palais qu'il n'y a jamais eu" étaient couverts d'or et d'argent et la salle principale était si grande qu'elle pouvait facilement contenir 6000 personnes pour dîner. "Le palais était fait de roseaux portés par 200 cordes en soie, et il pouvait facilement être transporté en morceaux lorsque l'empereur voyageait" écrit-il dans son carnet de voyage. C'était une vision de grandeur mais le palais a disparu, apparemment sans laisser de trace.


La Dynastie Yuan a duré moins d'un siècle, couvrant les années 1279 à 1368, et l'on pense que la capitale de l'empire était Beijing. Mais au cours des siècles qui ont suivi, une question travaille les historiens et archéologues en Chine: où était précisément le palais de la dynastie ?

Aujourd'hui, des experts du Palais Ancien, dans la Cité Interdite à Pékin, pensent avoir certaines réponses grâce à des indices sur lesquels ils sont tombés au cours de la réfection du système électrique souterrain du site et des systèmes d'extinction d'incendie.

D'après les données historiques, le palais Yuan à Beijing fut abandonné par le dernier empereur, Toghon Temür, qui fut renversé par les troupes rebelles qui ont établi la Dynastie Ming au 14ème siècle.

Certains experts pensent que le palais fut rasé par les soldats Ming lorsqu'ils reprirent la cité, tandis que d'autres pensent que les bâtiments ont été enlevés par les travailleurs Ming sur le site de ce qui allait devenir la Cité Interdite.

Les fondations de la tentaculaire Cité Interdite ont été commencées en 1406 et les constructions ont duré 14 ans. Ce fut le palais impérial des dirigeants Ming puis de la Dynastie Qing jusqu'en 1912.

Le complexe a été construit couche par couche, mais les chercheurs tamisant les sables ont dit avoir découvert des preuves qu'au moins une partie du palais Yuan était sous le site.

Les chercheurs de l'Institut d'Archéologie du Musée ont trouvé de la terre battue épaisse de 3 mètres et les décombres de fondations enterrées sous les couches des constructions des dynastie Ming et Qing.

 

 

Les fondations Yuan contiennent des graves de dynasties encore plus anciennes. Photo: Simon Song


Le directeur adjoint de l'institut, Wang Guangyao, rapporte que les fondations mises au jour dans la partie centre-ouest du palais étaient dans le même style que celles découvertes dans la ville de Zhangjiakou, dans les ruines de Zhongdu, l'une des quatre capitales de la Dynastie Yuan.

Certains des décombres dans la récente découverte des fondations Yuan remontent encore plus loin jusqu'aux dynasties Liao (907-1125) et Jin (1115-1234).

D'après Wang, des fondations d'une telle épaisseur sont rares dans les constructions Yuan et ont pu servir de support à une salle palatiale.

De plus, la découverte prouve que le palais Yuan a été construit sur le même site que le palais Ming. "Au final, nous savons maintenant que le palais n'a pas été construit ailleurs mais bien ici" ajoute Wang, "D'un point de vue historique, cela nous montre que l"histoire architecturale a continué sans interruption depuis les Yuan jusqu'aux dynasties Ming et Qing."

La découverte a aussi ravivé le débat concernant l'Axe Central de Beijing, une bande longue de 7.8km qui va de la Porte Yongding jusqu'aux tours du Tambour et de la Cloche et qui comprend la Cité Interdite, le Temple du Ciel et Zhongnanhai, siège du gouvernement .

De nombreux chinois pensent que cet axe était le "squelette sacré" de la cité depuis la dynastie Ming; mais d'autres estiment qu'il remonte plus loin au milieu du 13ème siècle.

Wang dit qu'il est trop tôt pour conclure si les Yuan, Ming et Quin ont bâti le long du même axe: "en tant qu'archéologue, nous ne pouvons que décrire ce que nous avons trouvé. Mais cela nous donne une direction pour des explorations futures".

Il précise que les fouilles n'ont pas été faciles dans l'un des sites culturels les plus important du pays et qu'il reste encore des travaux à faire: "même si nous pensons qu'un certain site est important pour des découvertes archéologiques, nous ne pouvons pas creuser le sol comme ça car c'est interdit. Tout ce que nous pouvons faire c'est rassembler le plus d'éléments possible jusqu'à ce que nous puissions plus tard, probablement dans une génération ou deux, terminer le travail sur ces places; nous pourrons alors rassembler toutes les découvertes pour voir si elles sont liées."

Source:

 

 

Source DA
 

Commenter cet article

Archives

Articles récents