Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

62 soldats syriens tués dans une frappe attribuée à la coalition menée par les Etats-Unis

Publié par wikistrike.com sur 18 Septembre 2016, 09:06am

Catégories : #Politique internationale

La coalition responsable de la mort de dizaines de soldats syriens

La coalition responsable de la mort de dizaines de soldats syriens

Le commandement général de l'armée syrienne a indiqué dans un communiqué de presse que des avions de la coalition menée par Washington avaient bombardé des positions des forces gouvernementales près de la ville de Deir ez-Zor, à l'est du pays. Selon un communiqué de presse du commandement général syrien relayé par une chaîne de télévision officielle, la coalition emmenée par les Etats-Unis a bombardé des positions de l'armée syrienne le 17 septembre près de l'aérodrome de Deir ez-Zor. 

 

Citant des données militaires syriennes, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a fait savoir que deux avions F-16 et deux A-10, entrés via la frontière irakienne, avaient effectué les frappes. 

Il a ajouté que des combattants du groupe terroriste Daesh avaient entamé une offensive contre les positions syriennes immédiatement après ces frappes. 62 militaires seraient morts dans le bombardement et plus d'une centaine d'autres seraient blessés, selon la même source. 

Une preuve du soutien de Washington envers Daesh, selon le commandement général syrien 

Les actions de la coalition menée par les Etats-Unis «ont clairement pavé la route aux terroristes de l'Etat islamique pour qu'ils attaquent les positions et en prennent le contrôle», a déploré le commandement général des forces armées syriennes.

Celui-ci qualifie l'incident d'«agression sérieuse et flagrante» contre les forces syriennes et de «preuve formelle» que Washington et ses alliés soutiennent les djihadistes de Daesh en Syrie.

«Même si le bombardement [...] était une erreur, cela reste une conséquence du refus de Washington de coordonner son action antiterroriste avec Moscou», a indiqué le ministère russe de la Défense. 

Les Etats-Unis n'ont pas, pour l'heure, réagi. 

Plus tôt ce 17 septembre, la Russie avait accusé Washington de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour forcer les rebelles «modérés» à respecter le cessez-le-feu, en vigueur depuis le 12 septembre en Syrie. 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents