Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des tablettes de malédiction romaines découvertes en Serbie

Publié par wikistrike.com sur 8 Septembre 2016, 09:11am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

L'un des tablettes de malédiction en or." Institute of Archaeology, Belgrade

L'un des tablettes de malédiction en or." Institute of Archaeology, Belgrade

Des archéologues rapportent avoir découvert des tablettes de malédiction (ou tablettes de défixion), faites en or et en argent, dans des tombes romaines.

Elles ont été trouvées sur le site archéologique de Viminacium en Serbie, lieu de l'ancienne capitale de la province romaine de la Mésie supérieure.


Les romains les utilisaient pour maudire leurs voisins, proches ou amours contrariés. L'une des inscriptions de l'un des objets, que l'on appelle "tabella defixionis" en latin, commence ainsi: "Que toutes les forces et démons aident à..."

Certaines tablettes sont écrites en grec, mais elles comprennent également un langage et des symboles incompréhensibles. Les experts estiment que cela a probablement été inventé par les personnes qui ont fait les tablettes, afin que le message ne puisse être compris que des dieux et démons.

Cependant, la découverte est considérée comme importante car jusqu'ici les précédents exemplaires de tablettes étaient gravés dans le plomb, une matière beaucoup moins précieuse.

"C'est une découverte archéologique très importante car cela nous montre à quel point la vie à Viminacium était luxueuse, ou bien à quel point ils mettaient de l'espoir dans leurs tablettes de malédiction en utilisant des métaux précieux" rapporte Miomir Korac, archéologue en chef du site de Viminacium, "d'après mes connaissances, de telles tablettes en or n'ont jamais été trouvées ailleurs. Dans les habitudes romaines, l'or n'était jamais introduit dans les tombes."

Korac fait remarquer que les gens qui vivent dans cette partie de la Serbie aujourd'hui sont connus pour leurs superstitions.

Il ajoute aussi: "des divinités opposées apparaissent sur ces tablettes, comme si on invoquait à la fois le Christ et l'Antéchrist aujourd'hui, ou le Christ et des dieux païens, ce qui est étrange. Cela nous montre que le processus de conversion au christianisme a été lent".

 

Carte montrant la localisation du site archéologie de  Viminatium en Serbie


Les scientifiques pensent que Viminacium approchait les 40000 habitants au 4ème siècle après JC (la période où furent fabriquées les tablettes). Cette ville était ainsi plus grande d'un tiers que Pompeii.

De plus, c'était une ville abritant des gens de différentes nations. "Nous avons trouvés que les païens et chrétiens étaient enterrés ensemble, et nous pouvons en conclure que, à l'époque, ils vivaient dans l'harmonie et la tolérance."

Cependant, en une centaine d'années, la ville fut détruite par les vagues des envahisseurs Huns, qui ont fait suite à l'invasion des slaves au 6ème siècle après JC.


Source:


Source France: DA

Commenter cet article

Archives

Articles récents