Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La France et l'Autriche préparent le renouveau du TAFTA en lui donnant discrètement un autre nom !

Publié par wikistrike.com sur 24 Septembre 2016, 17:38pm

Catégories : #Economie, #Politique internationale

Les principaux politiques français unis dans un même souffle anti-patriotique ? Sont-ils entrain de jouer avec le peuple ? Sont-ils décidés à le défendre ? Sont-ils les jetons de notre mise en pièce ? Un citoyen est-il encore une vie ou une part de marché ?

Les principaux politiques français unis dans un même souffle anti-patriotique ? Sont-ils entrain de jouer avec le peuple ? Sont-ils décidés à le défendre ? Sont-ils les jetons de notre mise en pièce ? Un citoyen est-il encore une vie ou une part de marché ?

Le très décrié traité transatlantique vit peut-être ses dernières heures... sous le nom de «Tafta». Vendredi 23 septembre, les ministres du Commerce extérieur de l'UE se sont réunis à Bratislava pour débattre du traité de libre-échange transatlantique entre les États-Unis et l’Europe.

Les ministres du Commerce extérieur de l'Union européenne se sont réunis vendredi à Bratislava pour débattre du sort du TAFTA, traité de libre-échange entre les États-Unis et l'Europe, dont l'Autriche et la France proposent de changer le nom avant de relancer les négociations sur cet accord transatlantique, « mais avec des intitulés différents ».

Le secrétaire national du Mouvement républicain et citoyen (MRC), Paul Zurkinden, a donné à Sputnik son avis sur ce revirement pour la France qui disait ne plus vouloir entendre parler du TAFTA.

« Etant donné le soulèvement de la société civile contre ce traité, c'est un enjeu qui est devenu important pour le mettre sur le tapis pendant les élections. Et puis, il y a à mon sens également pour la France l'idée que l'accord en tant que tel ne peut pas être équitable », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

La France demandera l'arrêt des négociations Et d'ajouter que la France voulait repartir sur de nouvelles bases mais il reste évidemment à voir sur quelles nouvelles bases elle voudrait négocier un traité qui, dans le cadre des négociations actuelles, ne pouvait qu'être inégal.

« Un nouveau nom pour une nouvelle vie? (…) A mon avis ce n'est pas tellement pour avoir de meilleurs résultats économiques mais c'est plus une question de forme, de changer ce nom-là pour pouvoir le faire passer, et ça rappelle finalement ce qui s'est passé avec le traité de Lisbonne au niveau de l'Union européenne, c'est-à-dire on a fait passer un traité qui avait été refusé par un référendum par le parlement », a relevé M. Zurkinden. ​

Le TTIP ou le TAFTA, immense chantier ouvert en 2013, vise à faire tomber les barrières commerciales entre l'UE et les États-Unis, comme les droits de douane ou les restrictions réglementaires qui entravent l'accès aux marchés. Les observateurs font remarquer qu'aux États-Unis, où la campagne présidentielle bat son plein, le sujet n'est guère porteur et que les élections à venir en 2017 en France, en Allemagne ou aux Pays-Bas pourraient repousser l'élan attendu à la fin de l'année prochaine.

 

Ecoutez plus sur la source

Commenter cet article

Archives

Articles récents