Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Irak: la Russie s’engage dans la bataille de Mossoul

Publié par wikistrike.com sur 21 Octobre 2016, 07:21am

Catégories : #Politique internationale

Irak: la Russie s’engage dans la bataille de Mossoul

Selon le journal libanais Al Akhbar, la Russie vient d’annoncer son engagement dans la bataille de Mossoul pour empêcher la fuite des chefs terroristes de Daech de leurs bases dans le nord de l’Irak vers l’est de la Syrie. 

« Alors que la Turquie de Erdogan cherche un repose-pied dans la province irakienne de Ninive d’où est lancée la bataille de Mossoul et qu’elle a même mené d’étroites concertations à ce sujet avec les Américains, les Russes refusent de rester les bras croisés et préfèrent intervenir avant que les chefs de Daech ne débarquent dans l’est syrien », écrit le journal.

« Ce qui a poussé la Russie à s’engager dans la bataille est la crainte de voir les résidus de Daech évacuer leurs bases militaires en Irak et regagner Raqqa et d’autres villes syriennes, près des frontières irakiennes. Selon des informations, l’État-major de l’armée russe a mis en garde l’Irak et la coalition américaine contre toute tentative de repousser Daech vers les frontières syriennes. »

Le journal reprend les propos des officiels irakiens et affirme : « Selon les autorités de Bagdad, Moscou a une bonne coopération à ce stade des choses avec Bagdad et aide l’armée irakienne à bloquer les chefs terroristes aux frontières syro-irakiennes. »

Par ailleurs, la Russie a annoncé avoir mis à la disposition de l’armée et des forces populaires irakiennes ses satellites et ses drones de reconnaissance pour qu’elles s’en servent dans leurs opérations à Mossoul.

« Les agissements des terroristes de Daech à Mossoul sont sans cesse surveillés et les données sont collectées sur nos sites, a affirmé le général Valery Grasimov, chef d’état-major de l’armée de terre russe. »

« Les unités d’investigation nocturnes de notre armée sont déjà déployées à Mossoul et une dizaine de drones et d’avions de reconnaissance collectent en ce moment des informations en Irak. »

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov a qualifié mercredi de très délicate la bataille de Mossoul et fait part de la disponibilité de Moscou à envoyer des renforts en Irak pour traquer les terroristes et bloquer leur arrivée en Syrie.

Mossoul, seconde plus grande ville d’Irak, compte environ 1,5 million d’habitants. Depuis le début des opérations, des dizaines de villages ont été libérés des mains des terroristes de Daech et ce, en dépit des obstacles créés par les Etats-Unis.

L’analyste des questions moyen-orientales, Hassan Hani Zadeh évoque par ailleurs le plan pour la libération de Mossoul : « Ce plan était prêt il y a un mois de cela. Les forces irakiennes avaient l’intention de s’en prendre à Daech mais elles se sont heurtées à la résistance des Américains. Ces derniers ont exigé l’évacuation des terroristes de Mossoul et leur transfert à Raqqa! La partie occidentale de la ville sert en ce moment de point de transit vers l’est de la Syrie et c’est là que la Russie entend frapper les terroristes. »

Selon cet expert,  » la Russie semble agir en concertation totale avec les forces populaires irakiennes dans la bataille qui est menée avec une grande acuité en ce moment à Mossoul ».

 source: http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/10/20/489851/Mossoul-Irak-libration-Poutine-Russie

Mossoul: Bonne coordination entre Moscou et Bagdad

Alors que la Turquie hausse le ton pour trouver une place dans la bataille à Mossoul et Ninive, Moscou a déclaré qu’elle ne peut garder les bras croisés, par crainte de voir les miliciens de Daech transportés vers l’Est de la Syrie.
L’Etat-major russe a averti que l’assaut de l’armée irakienne sur Mossoul, « ne doit pas aboutir au transfert des terroristes de Daech de l’Irak vers la Syrie ».
A ce propos, le général russe Valery Girasimov a estimé que l’offensive contre Mossoul « n’a pas effectivement commencé ». Il a dit espérer que « nos partenaires  de la coalition internationale sont conscients de ce qui peut arriver à ces groupes armés pendant leur débandade ».
Selon le général russe, « les satellites militaires surveillent la situation à Mossoul, tout comme une dizaine de drones et d’avions de surveillance ».

Bonne communication entre Bagdad et Moscou

Entretemps, et au surlendemain de l’appel téléphonique entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre irakien Haydar Abadi, une source proche du gouvernement irakien a qualifié de « bonnes » les communications actuelles entre les deux pays.
S’exprimant au journal libanais al-Akhbar, cette source a fait état d’une « coordination des efforts au sujet de la fuite de miliciens de Daech en Syrie. Moscou a proposé toutes sortes d’aides ».
A ce propos, le membre de la commission de sécurité parlementaire irakienne Majed Gharraoui, a souligné que « la Russie fournit à l’Irak des images sur les déplacements de Daech, mais sans qu’il n’y ait pour autant de coordination organisée ».

Passages sûrs à Daech

En effet, Moscou surveille de près les opérations contre Daech à Mossoul. Rapportant les propos d’une source militaire russe, l’agence de presse russe Sputnik a révélé que « les services de renseignements américains et saoudiens se sont mis d’accord pour assurer une sortie sûre aux miliciens de Mossoul avant le début des opérations de la coalition internationale ».

Avancée de l’armée irakienne

Sur le terrain, les forces irakiennes ont avancé sur l’axe al-Hod, alors que la police fédérale a achevé sa mission sur l’axe al-Chor.
Pendant ce temps, les forces irakiennes poursuivent leur avancée vers Qaraqosh, la plus grande région chrétienne du pays. Elles ont pénétré dans ses banlieues, situées à 15 km au sud-ouest de Mossoul.
Par ailleurs, les peshmergas kurdes ont avancé vers le village Bartala à 21 km à l’Est de Mossoul, alors que le membre du conseil de la province de Ninive, Houssam Abbar, a confirmé que les forces kurdes sont à 9 km du centre de la ville de Mossoul du côté de Khazir, soulignant que ces forces s’arrêteront à Bashiqa, donnant le relais au « service de lutte antiterroriste pour entrer au centre-ville à partir de cet axe ».

 

 

manar-05247520014769701735-300x209Abadi à Ninive

 

 

Par ailleurs, le Premier ministre Haydar Abadi s’est rendu dans les régions libérées  dans la province de Ninive. Il a visité les forces sur les fronts et les a rassurées que la bataille de libération de Mossoul va bon train, la qualifiant de bataille clé contre le terrorisme. Il a appelé les combattants à la vigilance face aux plans ourdis par Daech.

source: http://french.almanar.com.lb/57653

 

Mossoul: Bonne coordination entre Moscou et Bagdad

Alors que la Turquie hausse le ton pour trouver une place dans la bataille à Mossoul et Ninive, Moscou a déclaré qu’elle ne peut garder les bras croisés, par crainte de voir les miliciens de Daech transportés vers l’Est de la Syrie.
L’Etat-major russe a averti que l’assaut de l’armée irakienne sur Mossoul, « ne doit pas aboutir au transfert des terroristes de Daech de l’Irak vers la Syrie ».
A ce propos, le général russe Valery Girasimov a estimé que l’offensive contre Mossoul « n’a pas effectivement commencé ». Il a dit espérer que « nos partenaires  de la coalition internationale sont conscients de ce qui peut arriver à ces groupes armés pendant leur débandade ».
Selon le général russe, « les satellites militaires surveillent la situation à Mossoul, tout comme une dizaine de drones et d’avions de surveillance ».

Bonne communication entre Bagdad et Moscou

Entretemps, et au surlendemain de l’appel téléphonique entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre irakien Haydar Abadi, une source proche du gouvernement irakien a qualifié de « bonnes » les communications actuelles entre les deux pays.
S’exprimant au journal libanais al-Akhbar, cette source a fait état d’une « coordination des efforts au sujet de la fuite de miliciens de Daech en Syrie. Moscou a proposé toutes sortes d’aides ».
A ce propos, le membre de la commission de sécurité parlementaire irakienne Majed Gharraoui, a souligné que « la Russie fournit à l’Irak des images sur les déplacements de Daech, mais sans qu’il n’y ait pour autant de coordination organisée ».

Passages sûrs à Daech

En effet, Moscou surveille de près les opérations contre Daech à Mossoul. Rapportant les propos d’une source militaire russe, l’agence de presse russe Sputnik a révélé que « les services de renseignements américains et saoudiens se sont mis d’accord pour assurer une sortie sûre aux miliciens de Mossoul avant le début des opérations de la coalition internationale ».

Avancée de l’armée irakienne

Sur le terrain, les forces irakiennes ont avancé sur l’axe al-Hod, alors que la police fédérale a achevé sa mission sur l’axe al-Chor.
Pendant ce temps, les forces irakiennes poursuivent leur avancée vers Qaraqosh, la plus grande région chrétienne du pays. Elles ont pénétré dans ses banlieues, situées à 15 km au sud-ouest de Mossoul.
Par ailleurs, les peshmergas kurdes ont avancé vers le village Bartala à 21 km à l’Est de Mossoul, alors que le membre du conseil de la province de Ninive, Houssam Abbar, a confirmé que les forces kurdes sont à 9 km du centre de la ville de Mossoul du côté de Khazir, soulignant que ces forces s’arrêteront à Bashiqa, donnant le relais au « service de lutte antiterroriste pour entrer au centre-ville à partir de cet axe ».
 

 

Abadi à Ninive

 

Par ailleurs, le Premier ministre Haydar Abadi s’est rendu dans les régions libérées  dans la province de Ninive. Il a visité les forces sur les fronts et les a rassurées que la bataille de libération de Mossoul va bon train, la qualifiant de bataille clé contre le terrorisme. Il a appelé les combattants à la vigilance face aux plans ourdis par Daech.

source: http://french.almanar.com.lb/57653

Commenter cet article

Archives

Articles récents