Des vidéos et photos montrant un étrange objet volant font le buzz sur les réseaux sociaux depuis mercredi soir. On ignore de quoi il s'agit. 


 


«On était deux à l'avoir vu, on n'a pas halluciné!» «On distinguait clairement une forme ovale et plate avec trois lumières puis ça a disparu rapidement.» Plusieurs personnes ont aperçu un objet volant non identifié, mercredi soir près du stade de la Praille (GE). 

«Il était environ 20h30, le phénomène a duré une vingtaine de secondes puis l'objet est parti d'un coup, comme s'il se consumait», raconte Georges, un témoin. Selon lui, l'ovni était «aussi grand qu'un avion, avec aux extrémités deux lumières statiques, comme de petits projecteurs». Il émettait un bruit strident. «Je vous assure, je ne bois pas et ne me drogue pas !» précise le Genevois. 

C'est ce même bruit strident qui a attiré l'attention de Sacha et ses potes: «On s'est tout de suite mis à filmer, sans vraiment comprendre ce que c'était», relate le jeune homme. Une chose est sûre, voir ça «de mes propres yeux, ça a changé ma façon de penser. Disons qu'avant je croyais aux ovni à 30%, et maintenant à 70%.» 

Théorie infirmée 

Les vidéos et photos postées sur internet ont été largement partagées et commentées: «Un vrai ovni à Genève !» «Non mais quelqu'un a des infos ?» «Un truc de dingue !» «Fake or not? » «Trop cool !». 

«Voici l'OVNI qui a tant fait trembler Genève hier soir», ont ensuite ironisé certains internautes, en postant une photo de jour d'une sorte de pylône coiffé d'une plateforme carrée (voir images ci-dessous). Mais les CFF infirment la théorie: «Il s'agit d'une ancienne tour d'éclairage des voies marchandises à la gare de la Praille, explique Frédéric Revaz, porte-parole. Ces tours ne sont plus en fonction car un autre système d'éclairage a été mis en place il y a trois ans». En éclaircissant les photos prises de nuit, aucune structure n'est visible sous l'objet éclairé: 

 
Aéroport et police pas au courant, experts perplexes 

L'Aéroport de Genève a indiqué mercredi soir ne pas avoir reçu d'appels particuliers qui signalaient un quelconque phénomène. «Aucun vol de drone n'était prévu à cet endroit à notre connaissance», a affirmé son porte-parole Bertrand Stämpfli. Même son de cloche du côté de la police: «Notre centrale d'engagement n'a pas reçu d'appels concernant un objet volant non identifié, a assuré Jean-Claude Cantiello, attaché de presse. Aucun vols de drone ni d'hélicoptères n'avait été annoncé ou enregistré au préalable par la police». 

Les vidéos postées sur le web ne semblent pas être trafiquées. «Les lumières que l'on voit peuvent être tout et n'importe quoi, mais en tout cas, il n'y a pas de trucage particulier en terme de vidéo», analyse Xavier Borgeaud, de la société multimédia Mediaprofil. 

Selon AerialWorks, l'engin aperçu ne ressemble pas à un drone. «D'ordinaire, les lumières sont disposées sous les bras et non les extrémités. De plus, elles sont de couleurs différentes pour distinguer l'avant de l'arrière», explique à la «Tribune de Genève» Fabio Chironi, fondateur de la société spécialisée dans la prise de vue aérienne. Selon le spécialiste, l'engin semble «bien trop grand» pour être un drone. 

Daniel Benaroya, responsable du GREPI (Groupe de recherche et d'étude des phénomènes insolites), a d'abord pensé à un avion. Puis il a écarté cette possibilité: «en éclaircissant la photo, on distingue une forme, et ce n'est pas celle d'un avion. Je n'arrive pas à identifier ce que c'est». 

 
 
Source