Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La première vache clonée voit le jour au Pérou

Publié par wikistrike.com sur 27 Novembre 2016, 12:30pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche, #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

La première vache clonée voit le jour au Pérou

Des scientifiques péruviens ont réussi à cloner une vache à partir de cellules de l’oreille d’un autre animal de la même espèce. La découverte, semblable à celle qui avait permis de cloner la brebis Dolly, ouvre de nouvelles perspectives pour sauver les animaux sauvages en voie de disparition.

Le veau Alma C1 est le « chouchou » des biologistes de l'Université nationale d'Amazonas Toribio Rodriguez de Mendoza (UTRM), située à environ 1 200 km au nord de Lima (Pérou). De prime abord, l'animal n'a rien d'extraordinaire. Cependant, cette impression est trompeuse, le veau étant un clone d'une autre vache, déjà décédée, raconte à Sputnik le docteur Luis Murga, l'un des « pères » d'Alma.

À l'en croire, le veau est devenu le premier animal cloné à Pérou, ce qui « ne constitue pas une mince affaire pour les scientifiques ». « Nous avons travaillé d'arrache-pied et nous y sommes parvenus. Nous en sommes très fiers et nous sommes ravis que le Pérou ait pu devenir ainsi l'un des 16 pays utilisant cette technologie de pointe », souligne le chercheur.

Afin de créer Alma, poursuit-il, les biologistes ont recouru à la technique du « clonage manuel » : à ces fins, ils avaient préalablement prélevé un ovule dans l'utérus d'une vache adulte et avaient supprimé son noyau. Puis ils y ont « greffé » l'information génétique d'une cellule prélevée dans l'oreille d'une autre vache. C'est à partir de cette cellule-ci que s'est développé un embryon, implanté par la suite dans l'utérus d'une troisième vache, la future « mère biologique » d'Alma C1.

D'après les biologistes, le comportement d'Alma rappelle à s'y méprendre celui d'un chiot, le veau se trouvant toujours à côté des chercheurs.

« Alma est très indépendante. Elle aperçoit tous ceux qui entrent dans le laboratoire ou en sortent. Elle est non seulement très belle, mais aussi très sage », disent les biologistes, un sourire aux lèvres

. Concernant les perspectives ultérieures de la recherche, les scientifiques soulignent que les résultats obtenus pourraient les aider à élaborer de nouvelles méthodes pour préserver les espèces animales en voie de disparition.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents