Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Royal Navy ouvre le feu sur un vaisseau océanographique espagnol à Gibraltar

Publié par wikistrike.com sur 21 Novembre 2016, 13:20pm

Catégories : #Politique internationale, #Science - technologie - web - recherche

La Royal Navy ouvre le feu sur un vaisseau océanographique espagnol à Gibraltar
La Royal Navy ouvre le feu sur un vaisseau océanographique espagnol à Gibraltar

D'après le quotidien The Telegraph, un incident a opposé un navire de recherches espagnol à un bâtiment militaire britannique dans la baie de Gibraltar, le dimanche 20 novembre.

Un bateau de patrouille de la Royal Navy a tiré des fusées éclairantes sur un navire espagnol au large de Gibraltar alors que ce dernier tentait d'activer une sonde pour mener des recherches géologiques dans les eaux britanniques. Après cet avertissement, le vaisseau espagnol a quitté la zone maritime britannique. 

Pour le Royaume-Uni, les Espagnols ont sciemment utilisé le navire océanographique Angeles Alvarinoet les recherches scientifiques sur les fonds marins de la baie de Gibraltar pour remettre en question la juridiction britannique. 

Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a déclaré : «La Royal Navy conteste toutes les incursions maritimes illégales dans les eaux territoriales britanniques de Gibraltar», avant de préciser que le Royaume-Uni enverrait une protestation diplomatique officielle au gouvernement espagnol.

De leur côté, les autorités locales de Gibraltar sont également montées au créneau. Le ministre en chef de Gibraltar, Fabian Picardo, a accusé les marins espagnols de «mépris irresponsable pour la sécurité», tandis que le ministre de l'Environnement, John Cortes, a affirmé que la mission du navire espagnol n'avait rien à voir avec la recherche océanographique.

Après la victoire du Brexit en juin et la décision du Royaume-Un de quitter l'Union européenne, les autorités espagnoles avaient indiqué vouloir à nouveau soulever la question de la souveraineté espagnole à Gibraltar. Lors de son discours en septembre à l'Assemblée générale des Nations unies, Felipe VI a exhorté a exhorté la Grande-Bretagne à «mettre fin à l'anachronisme colonial de Gibraltar avec une solution commune aux deux pays».

En 2002, les citoyens de Gibraltar avaient déjà rejeté la proposition de souveraineté espagnole lors d'un référendum. A la question : «Approuvez-vous le principe selon lequel la Grande-Bretagne et l'Espagne devraient partager la souveraineté sur Gibraltar?», 98,97% des votants avaient répondu «Non». 

Situé sur la pointe sud de l'Espagne, Gibraltar est une enclave gouvernée par les Britanniques depuis le 18e siècle et constitue un point de contrôle majeur de l'entrée en mer Méditerranée.

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents