Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Palmyre à nouveau menacée

Publié par wikistrike.com sur 11 Décembre 2016, 19:14pm

Catégories : #Politique internationale, #Religion - pensées

Palmyre à  nouveau menacée

Plus de 4 000 terroristes de l'Etat islamique ont lancé une offensive visant à reprendre la ville syrienne de Palmyre après s'être regroupés, rapporte le Centre russe de réconciliation en Syrie. Une information confirmée par le gouverneur de Homs. 

Le gouverneur de la province de Homs Talal Barazi a déclaré le 11 décembre à la télévision d'Etat que l'Etat islamique avait repris la ville de Palmyre le même jour et que l'armée syrienne se battait pour reprendre le contrôle. 

Dans le premier aveu officiel du gouvernement que Palmyre était tombée une fois de plus aux mains des terroristes de Daesh, Talal Barazi, cité sur Ikhbariyah TV, a dit que l'armée avait été tirée hors de la ville. 

 

« L'armée utilise tous les moyens pour empêcher les terroristes de rester à Palmyre », a déclaré le gouverneur de Homs quelques heures après que le Centre russe pour la réconciliation en Syrie a annoncé que près de 4000 terroristes de l'EI s'étaient regroupés pour reprendre la ville de Palmyre. 

Selon l'armée russe, les terroristes ont reçu un renforcement militaire considérable, y compris du matériel militaire lourd venus des régions de Raqqa et de Deir es-Zor. 

« L'EI a envoyé une force considérable à Palmyre en provenance de la région de Raqqa, où les militants rebelles, soutenus par les Etats-Unis et la coalition internationale ont lancé une importante action militaire contre les terroristes cette semaine », indique l'armée russe. 
Le Centre russe pour la réconciliation en Syrie note également que l'armée syrienne est engagée dans la lutte contre les djihadistes autour de Palmyre. 

« Malgré de lourdes pertes humaines et de matériel militaire, les terroristes cherchent à se rapprocher le plus possible et à s'implanter dans Palmyre, car l'armée de l'air russe ne pratique pas de frappes aériennes contre des zones résidentielles de la ville », affirment les responsables russes. 

Toujours selon la même source, les terroristes reçoivent également le soutien de djihadistes venus d'Irak. « Des informations antérieures [venues de Moscou] font état d'un transfert de plus de 5 000 militants de Daesh venus de Mossoul en Irak dans les régions de Raqqa et de Deir es-Zor », indique le communiqué du Centre russe pour la réconciliation en Syrie. 

Selon le ministère russe de la Défense, le 10 décembre, des bombardiers russes TU-22 M3 et plus de 20 hélicoptères de combat ont pris part à une opération destinée à repousser les rebelles hors de la ville de Palmyre. De plus, des missiles Kalibr ont aussi pris pour cible des positions terroristes. Au total, l'aviation a effectué 64 frappes sur les positions de Daesh et tué au moins 300 terroristes. 

Palmyre avait été prise par l'EI en 2015. Cependant, en mars 2016, les forces gouvernementales syriennes, soutenues par les forces aériennes russes, avaient réussi à libérer la ville des djihadistes. 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents