Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Dombass: l'escalade

Publié par wikistrike.com sur 29 Janvier 2017, 09:06am

Catégories : #Politique internationale

Dombass: l'escalade

Les dernières 24 h ont vu une nouvelle escalade brutale du conflit dans le Donbass, avec 1 270 violations du cessez-le-feu de la part de l’armée ukrainienne contre la République Populaire de Donetsk (RPD), dont une bonne partie ont eu lieu hier soir entre 17 h et minuit trente.

Hier, l’armée ukrainienne a enflammé toute la ligne de front de la RPD, du Sud jusqu’à la zone de Debaltsevo, et les combats ont repris dès ce matin à l’aéroport et à Spartak, annonçant une nouvelle nuit violente ce soir. Des tirs qui ont fait un mort parmi les soldats de la RPD.

Hier, la République Populaire de Lougansk (RPL), quant à elle, pleurait la perte de celui qui fut son père fondateur : Valeri Bolotov. Alors qu’au printemps 2014, les manifestations anti-Maïdan à Lougansk s’essoufflaient entre répression brutale et arrestations par le SBU, le 5 avril, cet homme s’est adressé à visage découvert à la population pour l’encourager à se révolter. Le 6 avril, à la tête d’une foule, il s’empare des locaux du SBU à Lougansk. Le mouvement est lancé et ne s’arrêtera plus désormais.

S’il n’était pas intervenu, s’il n’avait pas pris ce risque énorme, les manifestations de Lougansk se seraient sûrement arrêtées face à la répression sanglante de Kiev. Après avoir organisé le référendum qui verra le vote pour l’indépendance de la RPL, le SBU tente de l’assassiner le 13 mai. Il ne sera que blessé, mais devra aller se faire soigner dans un hôpital en Russie. À son retour de Russie, les Ukrainiens l’arrêtent à la frontière, mais ses hommes prennent d’assaut le poste frontière et libèrent Valeri.

De mai à août 2014 il sera le premier chef de la RPL, formant les premières structures étatiques de la république au milieu des bombardements et des attaques aériennes de l’armée ukrainienne. Après une blessure au combat, sa santé l’obligera à quitter son poste, qu’il laissera à Igor Plotnitsky. Retiré à Moscou dans la maison de sa famille, il s’est éteint hier, semble-t-il d’une crise cardiaque (ses problèmes cardiaques étaient connus dès 2014), à 46 ans.

Mais au vu de l’évolution rapide de la situation, les deux républiques populaires n’auront guère le temps de pleurer leurs morts. Car en violation des accords signés par les autorités ukrainienne l’an passé, mais aussi en violation de la convention de Genève, l’Ukraine refuse de retirer ses soldats à 1,5 km de la station d’épuration de Donetsk.

La présence de constructions militaires dans la zone grise a été confirmée lors de la conférence de presse d’Alexander Hug, le chef adjoint de la MSS de l’OSCE, et a été enregistrée dans le rapport de la mission. L’armée ukrainienne a ainsi installé un poste d’observation à seulement 200 m de la station d’épuration et refuse de se retirer.

Et au vu des dernières informations transmises par les services de renseignement de la RPD, les craintes exprimées précédemment concernant la volonté de Kiev de relancer la guerre semblent se confirmer. En effet, lors de son rapport de situation quotidien, Edouard Bassourine a déclaré aujourd’hui que Secteur Droit (Pravyi Sektor) se prépare à mener des attaques contre la station d’épuration de Donetsk, avec l’aide des mercenaires étrangers :

« Nos services de renseignement ont reçu des informations crédibles sur la préparation par les combattants de Secteur Droit, stationnés à la périphérie de la ville, avec l’aide de mercenaires étrangers, de graves provocations dans un avenir proche, dans la zone de responsabilité de la 72e brigade, pour mettre sur le dos de la RPD les morts de civils et de soldats des FAU qui en résulteraient et ainsi mettre fin aux accords de Minsk. »

Il semble que pour cela Secteur Droit attende que le vent change de sens en direction de la zone contrôlée par les FAU, avant de tirer vers la zone de stockage de chlore qui se trouve près de la station d’épuration, provoquant ainsi une catastrophe écologique, qui se dirigera principalement contre l’armée ukrainienne. Le but de cette provocation est très claire : provoquer l’escalade du conflit dans le Donbass tout en rejetant la faute sur l’armée de la RPD. Edouard Bassourine a appelé les organisations internationales à intervenir pour éviter cette catastrophe.

En attendant, dès 16 h aujourd’hui, l’armée ukrainienne a donné le ton de la soirée à venir, en tirant sur un immeuble d’habitation à Dokouchaevsk, heureusement sans faire de blessé. Une zone purement civile, située à 3 km des positions de l’armée de la RPD. Ce soir promet d’être encore une nuit rythmée au son des canons.

 

shelling-dokouchaevsk2-28012017.600x0-is

 

 

shelling-dokouchaevsk-28012017.600x0-is

 

Christelle Néant

source:https://dnipress.com/fr/posts/escalade-du-conflit-dans-le-donbass-du-sang-des-larmes-et-des-radicaux-ukrainiens-prets-a-tout-pour-allumer-lincendie/

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents