Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les diplomates russes sont-ils assassinés ?

Publié par wikistrike.com sur 25 Février 2017, 11:04am

Catégories : #Politique internationale

Les diplomates russes sont-ils assassinés ?

Depuis la mort de Vitaly Chourkine, je constate de plus en plus de spéculations selon lesquelles les diplomates russes sont tués (exemple ici et ). C’est extrêmement improbable et je considère que ces spéculations sont basées sur l’ignorance et une forme de piège à clics.

Voici pourquoi.

1 − Quatre diplomates russes sont morts en un mois. Considérant le nombre de diplomates russes dans le monde entier, ce n’est pas un tsunami.

2 − Ils sont morts à Ankara (meurtre), Athènes (causes naturelles), New Delhi (maladie) et New York (crise cardiaque). Il n’y a aucun modèle, aucun modus operandi, aucun lien commun entre ces hommes et leur mort.

3 − Pendant la Guerre froide, les États-Unis et les Soviétiques avaient un accord selon lequel ils n’attaqueraient pas le personnel de l’autre, simplement parce qu’une telle attaque déclencherait une rétorsion immédiate que les deux parties voulaient éviter. Il n’y a absolument rien qui suggère que cela a changé.

4 − Tuer des diplomates est inutile. Ils ne prennent pas vraiment de décisions, mais leur valeur symbolique est immense. Ainsi, l’avantage de les assassiner est nul et le coût, une guerre nucléaire potentielle.

5 − La Russie n’est pas l’Autorité palestinienne qui a dû demander une expertise française pour établir la véritable cause de la mort de Yasser Arafat. Si qui que ce soit avait assassiné sauvagement des Russes, ceux-ci découvriraient inévitablement qui l’a fait et pourquoi, et les représailles seraient terribles – tous, répétons-le, tous les dirigeants tchétchènes takfiris ont été tués par les Russes, ainsi que les unités qui ont tué les pilotes russes en Syrie, et les principaux dirigeants takfiri à Alep.

Des coïncidences se produisent et tout n’est pas le résultat d’une conspiration. Dans ce cas, il n’y a absolument aucune preuve d’un complot, par qui que ce soit, pour assassiner des diplomates russes et répandre des rumeurs au sujet de cela est inutile et nous distrait des questions importantes.

 

The Saker

MISE À JOUR : d’accord, je n’arrive pas à vous convaincre, alors laissez-moi essayer quelque chose de différent : j’appelle deux autorités à mon secours. Tout d’abord, Carl Sagan qui disait que « les revendications extraordinaires exigent des preuves extraordinaires ». Dans ce cas, la réclamation est absolument extraordinaire : le meurtre d’un haut diplomate est, par essence, un acte de guerre. Quant à la preuve, au moment où j’écris, elle est exactement NULLE. Rien. Ziltch. Nihil. Mon autorité suivante est Guillaume d’Occam qui a écrit : « Entia non sunt multiplicanda praeter necessitatem », dont le sens peut être rendu approximativement par : « L’explication la plus simple est la meilleure. » Par exemple, s’il est certainement possible que des diplomates russes aient été assassinés, il est beaucoup plus probable qu’ils soient simplement morts. Bien sûr, je ne peux pas prouver un fait qui n’existe pas. Mais au point où nous en sommes, je répète que cette activité spéculative n’est basée sur absolument rien, qu’il n’y a aucune preuve du tout alors que la réclamation est vraiment extraordinaire. Le simple fait de spéculer sur la base d’un échantillon statistiquement dépourvu de pertinence et d’arriver à des hypothèses d’une grande portée n’est tout simplement pas une « analyse ». Au mieux, ce sont des commérages oiseux. Franchement, je suis un peu choqué et même déçu que beaucoup semblent ignorer le manque total d’argument, sans même parler de preuve, en soutien de cette hypothèse.

The Saker

Traduit et édité par jj, relu par Michèle pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/les-diplomates-russes-sont-ils-assassines

Archives

Articles récents