Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le culte de Mithra était présent en Corse

Publié par wikistrike.com sur 26 Février 2017, 16:50pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 Vue du mithraeum  et de ses annexes. Photo: Inrap

 Vue du mithraeum  et de ses annexes. Photo: Inrap

Un sanctuaire dédié au dieu d'un ancien culte mystérieux, le culte de Mithra ou mithraïsme, a été découvert pour la première fois en Corse.

Ce mithraeum, situé dans la cité romaine de Mariana, fut construit aux alentours de 100 avant l'ère commune.


Les autorités locales planifiaient des travaux routiers à proximité de ce site majeur, c'est pourquoi elles ont fait appel à l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) pour mener des fouilles et vérifier qu'il n'y avait aucun vestige archéologique significatif.

Une équipe menée par l'archéologue Philippe Chapon, a commencé à travailler à Mariana en Novembre 2016. On suppose que cette petite ville romaine était à son apogée au 3ème et 4ème siècle et qu'elle puisait sa force de son port commercial, qui devait être un point de contact pour les échanges maritimes avec l'ensemble de la Méditerranée.

Après des mois de travail sur le site, les archéologues viennent de révéler qu'ils ont identifié une salle de culte et son antichambre. Ils feraient parti d'un sanctuaire religieux dédié au dieu Indo-iranien Mithra. "C'est une découverte rarissime et passionnante. C'est la première fois que nous trouvons des preuves que le mithraïsme était pratiqué en Corse. Il n'y a qu'une dizaine de sites similaires connus dans toute la France, dont le dernier a été découvert près de la ville d'Angers en 2010" rapporte Chapon.

Le culte de Mithra était présent en Corse
 Un morceau de la structure en marbre dépeignant la scène mythologique. Photo:   © Denis Gliksman, Inrap


Lui et ses collègues ont mis au jour un certain nombre de reliques comprenant trois lampes à huile, et trois pièces brisées d'une structure en marbre dépeignant une scène mythologique de la religion: le sacrifice d'un taureau par Mithra. Sur l'une de ces pièces, les archéologues ont pu distinguer un chien et un serpent buvant le sang du taureau, tandis qu'un scorpion pince ses testicules.

D'autres artéfacts comprennent une tête de femme en marbre, des cloches en bronze et des poteries.


 

Des tensions avec le christianisme


Le mithraïsme fut probablement introduit en occident à peu près au même moment que le christianisme, et a fini par rivaliser avec elle concernant les adeptes. On sait que le mithraïsme fut apporté dans l'Empire Romain par les marchands venant de l'Orient et les soldats romains.

On sait très peu de choses sur cette religion monothéiste primitive, car il n'y a pas de sources écrites qui la décrivent. La plus grande partie des connaissances que les archéologues ont rassemblé avec les années provient de l'examen des sanctuaires dédiés à Mithra, des représentations des rituels sur les murs et des reliques laissées par les adorateurs.

 Clochette en bronze utilisée pour le culte de Mithra. Photo: © Denis Gliksman, Inrap
   Lampe à huiler destinée à l’éclairage du mithraeum, découverte dans les niches voûtés. Photo  © Denis Gliksman, Inrap


Cette religion n'était probablement accessible que pour les hommes, et elle a commencé à se répandre parmi les élites avant de toucher toutes les couches sociales.

L'empereur romain Théodose 1er, qui proclama le christianisme comme religion officielle de l'Empire en 392, combattit le mithraïsme et en interdit sa pratique.

Certains des artéfacts découverts dans le sanctuaire corse portent des traces de dommage faites dans l'Antiquité. L'autel, par exemple, a été brisé. Bien que l'on ne sache pas exactement ce qui a causé la destruction, les archéologues font remarquer qu'une grande structure chrétienne a été construite à Mariana aux alentours de 400. C'est l'une des plus anciennes traces de christianisme sur l'île et cela suggère qu'il a pu y avoir des tensions entre les deux religions.

Vous découvrirez davantage de photos sur le site de l'INRAP.

 

Merci à Mr Morellet et Audric pour l'Info !



Sources:

Source DA

Archives

Articles récents