Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

85% des smartphones dans le monde contrôlés par la CIA, révèle WikiLeaks

Publié par wikistrike.com sur 8 Mars 2017, 11:50am

Catégories : #Politique internationale

85% des smartphones dans le monde contrôlés par la CIA, révèle WikiLeaks

elon les dernières fuites de WikiLeaks, l’agence centrale de renseignement américain (CIA) est en mesure d’intercepter les messages de WhatsApp et d’autres applications, car elle surveille bel et bien la majorité des smartphones dans le monde.

Le système d’exploitation Android de Google, utilisé dans 85% des smartphones dans le monde, notamment des fabricants Samsung et Sony, contient , le code 24 zero day utilisé par la CIA pour identifier et exploiter des failles afin de recueillir secrètement des données sur des individus. C’est ce qu’a révélé WikiLeaks dans le cadre de sa dernière publication de 8 000 documents de la CIA sous le nom de code Vault7.

Les techniques permettent à la CIA d’intercepter les messages des applications de messagerie, dont WhatsApp, Weibo et Clockman, avant qu’ils ne soient chiffrés. Les données de messages écrits et audio sont vulnérables à des attaques de la CIA.

La fuite de WikiLeaks a révélé aussi des détails sur la technique de la surveillance de masse employée par la CIA, «Weeping Angel», qui s’infiltre dans des téléviseurs connectés Samsung en les transformant en microphones qui enregistrent des conversations à distance, y compris lorsque l'appareil semble éteint. Les microphones de ces téléviseurs servent normalement pour capturer les commandes vocales. Il n'a toutefois pas été révélé comment la CIA pouvait télécommander les téléviseurs à grande distance.

Quand des utilisateurs d’un logiciel antivirus mettent la CIA en colère

Dans un document divulgué par le site lanceur d’alerte, on apprend que les utilisateurs du logiciel antivirus Comodo qui n'ont pas installé la mise à jour défectueuse ont été qualifiés par la CIA de «salauds paranoïaques». L’agence de renseignement saurait que la version 6.X du logiciel n’est pas aussi bonne que la précédente qui présenterait selon les agents de la CIA «une difficulté colossale». La nouvelle version du logiciel permettrait en revanche aux agents de renseignement de surveiller de plus près les utilisateurs de ce logiciel.

«La base d’utilisateurs de Comodo, salauds paranoïaques, a eu vent de ça et nombreux d’entre eux n’ont pas fait la mise à jour vers 6.X. C’est une honte, parce que c’est un trou via lequel on pourrait faire passer un véhicule avec une grande cargaison», lit-on dans le document.

La source qui a permis ces fuites et citée par WikiLeaks a agi afin d'«ouvrir un débat au sujet des moyens de contrôle démocratiques des armes cybernetiques». Une autre question posée par ces révélations concerne «la légitimité de la CIA à déployer de tels moyens de piratage et le problème de ses moyens de surveillance des citoyens», ajoute-t-elle.

 

Source

Archives

Articles récents