Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Arthur D. de Ligonnès et Sébastien Troadec fréquentaient le même lycée

Publié par wikistrike.com sur 7 Mars 2017, 09:59am

Catégories : #Social - Société

Arthur D. de Ligonnès et Sébastien Troadec fréquentaient le même lycée
Arthur D. de Ligonnès et Sébastien Troadec fréquentaient le même lycée

Jean-Michel Laurence, auteur de l’ouvrage Le mystère Dupont de Ligonnès, en est convaincu. « Si la disparition des Troadec [à Orvault] passionne autant, c’est parce que l’affaire Dupont de Ligonnès est encore dans tous les esprits. Et que les points communs sont nombreux. » Les similitudes sont en effet frappantes.

Même décor, mêmes âge. Deux drames frappant une famille dans le secret d’une maison nantaise, séparées l’une de l’autre de 4 km seulement. Les parents avaient quasiment le même âge (49 ans pour Pascal et Brigitte Troadec, 50 et 48 ans pour Xavier et Agnès Dupont de Ligonnès), les enfants aussi (20 et 18 ans pour Sébastien et Charlotte Troadec, 21 et 18 ans pour Arthur et Thomas Dupont de Ligonnès).

Deux d’entre eux, Arthur Dupont de Ligonnès et Sébastien Troadec, ont d’ailleurs fréquenté le même lycée (Saint-Gabriel en Vendée) à cinq ans d’intervalle. La discrétion des deux familles auprès du voisinage est également notable.

Traces effacées, fragilité, avance sur la police. Dans les deux affaires, des objets personnels ont disparu, notamment le matériel informatique. Des traces ont été effacées : méticuleusement au domicile des Dupont de Ligonnès, partiellement au domicile des Troadec.

« Pour Xavier Dupont de Ligonnès comme pour Sébastien Troadec des messages ont été exhumés du passé, révélant des personnalités fragiles », ajoute Jean-Michel Laurence.

Dans les deux affaires, la police a également « 8 à 10 jours de retard sur l’auteur des faits ». « Ce délai a été déterminant dans l’affaire Dupont de Ligonnès puisque la trace de Xavier n’a jamais pu être rattrapée », rappelle Jean-Michel Laurence.

Les membres de la famille Xavier Dupont de Ligonnès.
Les membres de la famille Xavier Dupont de Ligonnès. - Police judiciaire - AFP

De simples coïncidences ? Enfin, dans les deux cas, la disparition discrète de plusieurs corps paraît être une gageure pour un criminel agissant seul. « On ne sait pas encore ce qui s’est passé au domicile des Troadec. Tout est possible. Quant à Xavier Dupont de Ligonnès, je n’ai jamais exclu totalement qu’il puisse y avoir eu une complicité. »

Pas mal de coïncidences donc. Seulement des coïncidences ? « C’est étonnant, estime Jean-Michel Laurence. L’affaire Dupont de Ligonnès a eu tellement de retentissement qu’on peut imaginer qu’elle ait inspiré quelqu’un. Mais il faut rester très prudent. Si on la compare avec la disparition des Troadec, l’affaire Dupont de Ligonnès était assez simple : il y avait cinq corps et un homme en fuite. Là, on ne sait encore rien. ».

 

Source

Archives

Articles récents