Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Vault 7 : Wikileaks dévoile de nouvelles techniques de piratage de la CIA

Publié par wikistrike.com sur 31 Mars 2017, 12:22pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche, #Politique internationale

Vault 7 : Wikileaks dévoile de nouvelles techniques de piratage de la CIA

L'organisation de Julian Assange a diffusé de nouveaux documents détaillant les techniques de piratage de la CIA. Ce troisième volet de révélations, nommé «Marbre», contient 676 codes sources utilisés par l'agence pour l'espionnage.

Wikileaks a dévoilé ce que l'organisation présente comme la librairie des codes informatiques de la CIA utilisés pour empêcher les enquêteurs de remonter l'origine des virus, chevaux de Troie et autres piratages initiés par les agents de Langley. 

Dans un communiqué, Wikileaks assure que «Marbre» cache des fragments de texte qui permettrait d'identifier les auteurs des piratages. L'organisation affirme que la technique est l'équivalent digital à l'outil de la CIA utilisé pour faire disparaître les textes en anglais des armes produites aux Etats-Unis fournies à des combattants insurgés.

Le code source diffusé par Wikileaks contient des exemples en chinois, russe, coréen, arabe et farsi.

«Cela permet aux enquêteurs d'attribuer le code à d'autres, par exemple en prétendant que la langue du créateur du virus n'était pas l'anglais mais le chinois. En voyant des tentatives de dissimulation en langue chinoise, les enquêteurs voient leurs doutes être davantage confirmés», affirme Wikileaks. «Mais il y a d'autres possibilités, comme le fait d'insérer de faux messages d'erreur», ajoute l'organisation.  

Les publications des documents accablant la CIA depuis le 8 mars 2017 ont déjà suscité un tollé. L'Allemagne a ainsi ouvert une enquête sur l'existence possible d'une base logistique de l'agence de renseignement américaine, qui aurait été hébergée par le consulat des Etats-Unis à Francfort. Le 9 mars 2017, Julian Assange déclarait que Wikileaks mettrait à disposition des sociétés informatiques les codes-sources des virus et chevaux de Troie développés par la CIA pour les attaquer.

 

Source

Archives

Articles récents