Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La fraude électorale, comment ça marche ?

Publié par wikistrike.com sur 22 Avril 2017, 14:21pm

Catégories : #Politique intérieure

La fraude électorale, comment ça marche ?

l faut parier que nous allons voir les coups tordus se multiplier pour cette élection, fraudes et annulations, surtout si Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen arrivent en tête. Les anomalies commencent déjà. Quant à la médiocrité de l'intervention de ce jour du premier ministre Bernard Cazeneuve, elle reflète la médiocrité du mandat du Président Hollande, que les français subissent depuis sa nomination. Il a perdu une bonne occasion de se taire. Plus ces politiciens mentent aux français, plus ils sont décriés, mais ils ne s'en rendent même plus compte. 

Vote en république bananière 


Accueil du site > Tribune Libre > La fraude électorale, comment ça marche ? Et la médiocrité de (...) La fraude électorale, comment ça marche ? Et la médiocrité de l'intervention du premier ministre par Marc Filterman (son site) 
samedi 22 avril 2017 6 
Réactions 1 Recommandé Ecoutez 

Il faut parier que nous allons voir les coups tordus se multiplier pour cette élection, fraudes et annulations, surtout si Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen arrivent en tête. Les anomalies commencent déjà. Quant à la médiocrité de l'intervention de ce jour du premier ministre Bernard Cazeneuve, elle reflète la médiocrité du mandat du Président Hollande, que les français subissent depuis sa nomination. Il a perdu une bonne occasion de se taire. Plus ces politiciens mentent aux français, plus ils sont décriés, mais ils ne s'en rendent même plus compte. 

Vote en république bananière 

Le mandat Hollande a démontré du début jusqu'à la fin sa médiocrité, le manque d'éthique du parti socialiste. Bernard Cazeneuve qui est pourtant premier ministre, a instrumentalisé le 21 avril à midi le terrorisme pour manipuler et influencer les élections. Il a visé dans sa déclaration exclusivement les deux candidats de droite, sans citer les autres candidats. Quand on sait que les résultats doivent être communiqués par le gouvernement, on peut se demander si on peut faire confiance à ce gouvernement socialiste pour communiquer des résultats électoraux impartiaux. Ce gouvernement a violé toutes les règles déontologiques depuis le début du mandat. Il a menti à la population française en affirmant que le chômage avait baissé. Depuis le début de la campagne, nous avons assisté à une instrumentalisation de la presse par les socialistes, un harcèlement médiatique et judiciaire contre les opposants d'Emmanuel Macron. Nous avons même vu des journaleux qui ne connaissent même pas le passé historique de l'Europe, tenté de dénigrer plusieurs candidats en voulant leur faire endosser la cape de la théorie du complot pour les discréditer. Ces journalistes manipulateurs discréditent un peu plus la presse chaque jour. Tous les 
scandales et les dossiers gênants de la gauche ont été systématiquement censurés par les médias radios télés, bienvenu dans le monde libre. Quant aux sondeurs, ils nagent en pleine gadoue, les sondages sont devenus totalement inexploitables suite aux multiples manipulations. Des analystes étrangers s'étonnent même des méthodes utilisées en France, et des résultats. 

Autre gag, la 
CNIL vient d'épingler Emmanuel Macron, suite à plusieurs plaintes pour des appels téléphoniques automatiques vers 6 millions d'abonnés (au hasard, des abonnés de SFR et autres), et pas un mot à la télé sur cet harcèlement. Si cela avait été François Fillon ou Jean-Luc Mélanchon, ou même Marine Le Pen, cela aurait fait un vrai bordel à la télé, mais là c'est du Macron... Evidemment l'autorité administrative déclare qu'elle n'est pas en mesure de dire si les bonnes pratiques ont été respectées ou pas. La CNIL précise pourtant les règles à appliquer en cas de démarcharge téléphonique, et là encore une fois de plus les autorités se déclarent incompétentes dans le cas Macron, cela fait quand même beaucoup. 

Ce parti socialo médiocre comme après chaque attentat, tente de minimiser sa responsabilité en accusant les autres. Ce gouvernement « cherche comme après chaque drame à se défausser, à minimiser sa responsabilité, et en profite pour se défausser sur les autres partis ou candidats, pour masquer son impuissance et son laxisme. Il instrumentalise le terrorisme pour mieux diviser le peuple, il cherche à exploiter sans vergogne la peur et l'émotion à des fins exclusivement politiciennes pour masquer la faillite du parti socialiste dans tous les domaines. Le premier ministre affirme que la restauration de nos frontières nationales a été faite alors que ce sont des passoires depuis que nous avons été réintégrés dans l'Europe contre la volonté du peuple. Il fait donc mine d'ignorer que ce gouvernement qui a rétabli le contrôle aux frontières, ne l'a fait que sur les axes principaux, mais pas sur les chemins de campagne. Depuis le 13 novembre 2015 plus de 2.300 policiers et gendarmes sont mobilisés chaque jour à nos frontières, et sont en sous-effectifs ou crevés. Plus de 105 millions de personnes y ont peut être été contrôlées depuis cette date et 80.000 n'ont ainsi pu rentrer sur le territoire national par les grands axes, mais pourtant beaucoup d'illégaux arrivent tous les jours à Calais ou dans ses environs. Lors des derniers mois de campagne, au lieu de s'occuper des réseaux de passeurs et de traite des blanches, il a ciblé particulièrement les autres candidats en insistant sur le danger des votes extrêmes. » Cela me fait penser qu'il faudra que je parle un jour du vote vychiste de gauche qui a permis une collaboration nauséabonde avec l'Allemagne nazie, et de la déportation des enfants juifs par le socialiste Laval. 

1°- Cela commence bien, des français reçoivent bien l'enveloppe électorale avec la fiche programme de chaque candidat, mais pour certains il manque les petits bulletins de vote qui vont habituellement avec. Normalement il doit y avoir 11 programmes et 11 bulletins. Après inventaire de mon enveloppe, j'ai constaté qu'il manquait le bulletin de Jean-Luc Mélenchon. Normalement les affiches sur les panneaux, les programmes et les bulletins dans votre enveloppe doivent être classés dans un ordre précis suite à 
un tirage sort qui figure sur le site du conseil constitutionnel : 

 

 
CandidatsCandidats
01Nicolas Dupont-Aignan07Jacques Cheminade
02Marine Le Pen08Jean Lassalle
03Emmanuel Macron09Jean-Luc Mélenchon
04Benoît Hamon10Fançois Asselineau
05Nathalie Arthaud11François Fillon
06Philippe Poutou

 

 

2°- Autre incident signalé lors des JT de cette semaine, des électeurs reçoivent leur carte électorale en double exemplaire, surtout ceux qui ont déménagé. D'après un rapport de 2014 de l'inspection général de l'administration (IGA), certains électeurs lors d'un déménagement ont reçu une carte électorale à leur ancienne adresse, une autre à leur nouvelle adresse. Ils pourraient en théorie voter 2 fois pour l'élection présidentielle et les législatives. Le fichier des électeurs est géré par l'INSEE, mais le fichier n'est pas maintenu à jour par manque de temps et il retourne la balle aux mairies. 

3°- Pourquoi les urnes sont désormais transparentes ? 

Tout simplement parce que par le passé quand les urnes étaient en bois, elles arrivaient déjà dans certaines villes de gauche comme dans la couronne de Paris, avec des bulletins de vote. Ou des bulletins avaient poussé dans les urnes pendant la nuit avant l'ouverture des bureaux de vote. On ne comprenait d'ailleurs pas comment certains maires très décriés avaient été ré-élus, on a compris après. 

4°- Il y aussi les 
bulletins de vote qui transitaient des chaussettes directement dans l'urne, affaire qui se traduira d'ailleurs par un procès qui fera beaucoup rire et de de bruit en 2008 et lors du procès en 2011. Il y a aussi les bulletins qui sortaient des poches des pantalons ou des manches. 

5°- Cette année, il ne devrait pas y avoir de machines à voter par peur du piratage des russes paraît-il, parce que la CIA n'a jamais volé, ni piraté des ordinateurs français. Ils n'ont pas non plus tenter d'influencer une élection française ou étrangère, ni organiser des complots ou révolutions. Celui qui dit le contraire est un conspirationniste. Un ordinateur de l'équipe de François Fillon a été volé cette semaine, on ignore par qui, cela rappel 2012. De plus toutes ces machines à voter comme nous l'avons vu aux USA, ont fait l'objet de nombreuses critiques, des bugs, des problèmes de programmation, pour ne pas parler des fraudes. 

6°- Il y a aussi les technique des mines de crayon dissimulées sous les ongles, dans le but de raturer les bulletins pour les invalider. Cette méthode est très prisée par les élus de la gauche, et connue de la droite qui avait pris ses précaution lors des primaires. 

7°- Il y avait aussi les bulletins qui disparaissaient en cours du comptage, ou une erreur de chiffre à la fin du comptage. 

8°- Contre des assesseurs il y a eu aussi par le passé des pressions physiques pour fausser les résultats. Ces affaires censurées n'ont jamais fait l'objet de plaintes par crainte de menaces physiques, y compris contre les enfants et autres membres de la famille, sans parler des représailles sur l'emploi. Ces faits se sont produits dans les communes de la couronne de Paris, et dans la périphérie de plusieurs autres grandes villes. 

En conclusion, vivement que cette élection présidentielle se termine, une des pires qui a été instrumentalisée par ce 
gouvernement socialiste, qui a instrumentalisé les médias et la justice. Sauf qu'après la présidentielle, nous aurons la série hebdomadaire "la grande magouille", puisque nous aurons les législatives, donc encore des règlements de compte, et une presse partiale.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents