Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pourquoi les Américains et les touristes fuient New York

Publié par wikistrike.com sur 7 Avril 2017, 08:52am

Catégories : #Social - Société

Pourquoi les Américains et les touristes fuient New York

Les médias british qui ont réponse à tout expliquent emphatiquement que les touristes fuient New York à cause de Trump.

Le vilain fait fuir le tourisme par sa seule répugnante présence et sa moumoute blonde ! Il est vrai que quand on accuse la Russie de s’infliger des attentats et que l’on élève toute explication à la hauteur d’un bas-art, on peut imputer au Donald la responsabilité de tout ce qui ne va pas à Manhattan et dans le reste du monde. Trump, Poutine et le racisme suffiront à la plèbe du bandeau télé.

La bonne nouvelle est que New York est de moins en moins chère. Je m’en suis rendu compte grâce à booking.com (bon observatoire de la mondialisation)  où depuis deux mois est indiquée la mention suivante : le taux de remplissage dans la capitale du monde, du business, de la culture et de l’humanité même est inférieur à 40%. Du coup on trouve le quatre étoiles à moins de 180 euros ! Des établissements chics qui caracolaient à mille euros la chambre il y a peu sont à moins de 300. Pourtant que l’on sache, pas de Russes, pas de patriotes, pas de Palestiniens…

Que s’est-il passé qui fasse baisser la fréquentation et les gains proverbiaux et substantiels du tourisme ? Un peu de crise économique ? Un peu de hausse folle et coordonnée du dollar organisée par la politique des banques centrales ? Un peu de racisme antirusse ? Un peu de chute du pouvoir d’achat européen ?

 Où sont passés les bobos qui se ruaient dans la boutique Apple ? Qui frétillaient sous les animations en 3D de Times Square ? Qui dévastaient les stands de diams chez Tiffany ?

Mais ce n’est pas tout. Dans son édition du 4 avril dernier Zerohedge publie un article (Exode de masse) sur la disparition du new-yorkais cette fois. La ville a perdu un million d’habitants depuis 2010. En 2010 Trump n’était pas élu (encore qu’avec un peu de la théorie de la transpiration propre aux MSM…), on ne peut pas trop l’accuser…

Et ce qu’on peut incriminer relève de la dérive et de la dystopie propre à la tyrannie néolibérale nommée par les ploucs de la novlangue société ouverte (l’expression est liée à Bergson et surtout à Aleister Crowley) des Soros et autre Popper. Règlements et contrôles draconiens, coût de la vie prohibitif, loyers exorbitants, prix de l’immobilier démentiel (1,2million le studio à la vente, 2500 dollars pour le loyer d’une piaule). Même les pauvres stars hollywoodiennes ont du mal à y crécher : huit millions de dollars le trois-pièces. Un lecteur-commentateur ajoute que le pack de bière se vend à 20 dollars, que les contrôles policiers redeviennent odieux.

Un commentateur note que la situation n’est pas meilleure à Hawaï ou à San Francisco. Humanité désaxée, drogues, pollution irréelle, violence à Chicago, plages impraticables à Oahu rendent intolérable le séjour dans les nécropoles de luxe US. Le tout sous les applaudissements des médias MSM, dont les robots vous proposent numéro après numéro la redécouverte de la Big Apple.

Nicolas Bonnal

Commenter cet article

Archives

Articles récents