Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Stockage de déchets nucléaires à Bure : le projet remis en question par des scientifiques

Publié par wikistrike.com sur 17 Avril 2017, 10:38am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Politique intérieure, #Science - technologie - web - recherche

Stockage de déchets nucléaires à Bure : le projet remis en question par des scientifiques

Le CEDRA vient d’être destinataire d’une étude passionnante. L’auteur y analyse le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Lorraine/Champagne-Ardenne), à travers des documents de son promoteur, l’ANDRA. La lecture minutieuse de ces documents, officiels, soulève un certain nombre d'interrogations majeures. Période cruciale pour des décisions lourdes de conséquences, cette étude arrive à point nommé.
 
Bertrand Thuillier, ingénieur et Docteur ès Sciences, vient de rendre public le résultat de longues semaines d’un travail d’investigation fouillé et rigoureux. Sensibilisé au projet de stockage souterrain de déchets nucléaires à Bure, il explique lui-même le sens de sa démarche face à ce dossier hautement controversé : ce travail a été élaboré à partir des documents de l’Andra [Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, promoteur du concept de Bure] dans une approche scientifique et non polémique. Le but était d’identifier et de recenser les questions clés associées à l’exploitation d’un tel site, et ce dès son démarrage. L’intérêt que nous avons voulu donner à cette étude, et indépendamment de tout avis sur le fait d’être pour ou contre le nucléaire, réside dans la mise en évidence d’éléments factuels donnés et écrits par les concepteurs du projet. Ces éléments, et les questions qu’ils posent, nous semblent suffisamment importants par les conséquences qu’ils entraînent pour qu’il faille, à notre sens, les mettre à la connaissance du grand public et des décideurs.


Cette étude, déclinée en différentes parties thématiques, a donc pour matière première la bible de l’Andra sur son projet de Bure. Intitulé Argile 2005 , ce volumineux document contient plus de 2000 pages denses. Il faut noter que ce document a eu un rôle capital car c’est lui qui a servi de base à l’élaboration de la loi votée le 28 juin 2006, traitant de la gestion des déchets radioactifs, et qu’il a donc permis le feu vert législatif à l’enfouissement des déchets radioactifs (dans le secteur de Bure). Il est a se demander si les 925 parlementaires (députés et sénateurs) de 2006, appelés à décider du devenir des déchets nucléaires par leur vote, se sont penchés sur le dossier de l’Andra. En effet, comment auraient-ils pu ne pas voir l’accumulation de questions majeures émaillant le dossier et faisant là l’objet de l’étude de Bertrand Thuillier ?  
 
Que le lecteur sache également que la démarche rigoureuse du chercheur Bertrand Thuillier l’a poussé à confronter ses découvertes avec les données plus récentes de l’Andra, compilées dans les dossiers Zira 2009 (152 pages) et « Argile 2009 » (près de 1800 pages).

Le volet 3 aborde les « Aspects économiques », en étudiant les coûts direct, potentiel, environnemental ou d’image. 
 
Deux éléments essentiels s’imposent de l’étude fouillée menée par Bertrand Thuillier, ingénieur et Docteur ès Sciences (1) : 
 
- La démesure du projet enclenché à Bure, tant sous terre que sur une vaste région ; bien au-delà de toute imagination et ceci pour escamoter des déchets nucléaires représentant 4% de la masse totale (2).

On se rappellera les catastrophes de StocaMine (Alsace) et de Asse (Allemagne), deux poubelles souterraines qui ont ridiculisé les promesses de sûreté. Or là, avec le projet de BURE, on est dans un gabarit bien différent, dans du gigantisme…

- La menace économique qui prend forme sur un très vaste secteur, contredisant magistralement les dires des Medef (3) et Cccit (4) de Haute-Marne. Ceux-ci, dans une page complète d’un quotidien local, Le journal de la Haute-Marne, viennent de s’adresser aux riverains en déroulant le tapis rouge au projet de l’Andra…. sans jamais oser dire qu’il s’agit de déchets nucléaires, et sans jamais expliquer que les pseudo-avantages dissimulent un coup de poignard économique. Le document joint, inédit, a le mérite de mettre dans la balance les éléments habituellement tus

Le CEDRA se fait l’interprète de milliers de personnes pour saluer le travail conséquent de Bertrand Thuillier et le remercier de ses avertissements propres à prévenir plutôt que guérir
 
Enfouir les déchets radioactifs, n’est pas la solution mais c’est se priver d’une VRAIE solution.
 
Notes :
(1)  Cette étude est basée sur 4000 pages de volumineux dossiers, peu connus, de l’ANDRA (Agence pour la gestion des déchets radioactifs), promoteur du méga projet de Bure

(2)  http://www.andra.fr/pages/fr/menu1/les-dechets-radioactifs/les-volumes-de-dechets-11.html 

(3)  Medef : mouvement des entreprises de France

(4)  Ccit : chambre de commerce et d’industrie territoriale 

 

Le CEDRA remercie chaleureusement Bertrand Thuillier pour ses apports. Puissent de telles analyses éveiller les consciences, en cette période cruciale pour l’avenir des vastes territoires - et de leurs populations - qui seraient impactés par Bure.
 

Dossier HAVL Volet 1 - nuisances   rejets gazeux, transports, emprise

 

Dossier HAVL Volet 2 - sécurité      risques pour le personnel, risques d’explosion, risques d’incendie

 

Dossier HAVL Volet 3 - coûts et réversibilité 

 

Qui est THUILLIER Bertrand ?

FORMATION
Ingénieur Agronome diplômé de l'Institut National Agronomique Paris-Grignon (1983) 
Docteur Es Sciences de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (2007) 

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
Attaché scientifique (Service de la Coopération à Manille/Philippines) : 1983-1985
Coopération scientifique entre la France et les Philippines au sein de l’Ambassade de France.
Chef de projet (CAP SOGETI, Agence Militaire) : 1985-1986
Conception et réalisation du simulateur du système de transmissions RITA.
Responsable Evaluation Produits (PERNOD RICARD, Centre de Recherches) : 1986-1989
Etudes et évaluations produits, étude de lancement de produits nouveaux. 
Responsable Coordination Industrielle (PERNOD RICARD, Segm) : 1989-1995
Contrôle activité industrielle : achats, structures de production, logistique, investissements
Mise en place de plans d'assurance qualité en Europe. 
Gérant et consultant (ABT Informatique)  : Depuis 1995
Création, et gestion de ABT Informatique
Développement commercial, consultant et formateur 
Chargé de cours dans des structures universitaires.
Professeur Associé (Université Lille 1, Polytech) : Depuis 2009
Enseignements Métrologie Sensorielle et Innovation Produit en Agro-Alimentaire..

 

Source

Archives

Articles récents