Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hadopi : un budget colossal pour pas grand chose

Publié par wikistrike.com sur 31 Mai 2017, 07:58am

Catégories : #Economie, #Politique intérieure, #Science - technologie - web - recherche

Hadopi : un budget colossal pour pas grand chose

 

8,5 millions d’euros, c’est le budget annuel de la Hadopi, la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet.

Nous sommes tellement habitués à entendre des chiffres composés de milliards par nos politiques que quand on lit un chiffre en millions, cela nous semble dérisoire. Pourtant, quand on s’arrête deux minutes et qu’on y réfléchit cela fait beaucoup d’argent. Combien de temps faut il à un ouvrier ou une secrétaire pour gagner autant d’argent ? Combien d’heures de travail faut-il à un artisan ou à une TPE pour avoir une telle trésorerie ?

Une seule réponse est possible à ces questions : jamais.

Jamais un travailleur ou un petit entrepreneur  ne pourront  accumuler un tel budget annuel… Pourtant il semble que le gouvernement n’ait pas la même échelle de valeurs. L’argent à ce niveau se distribue comme des petits pains sans que cela ne pose aucune question ni manifestation.

On nous rabâche avec la dette publique, l’austérité qui doit être de rigueur si l’on veut s’en sortir et un discours moralisateur et culpabilisant pour nous faire sentir à quel point l’Etat et donc le citoyen sont dans une situation catastrophique.

C’est la dialectique côté face, celle de nos hommes politiques fidèlement relayée par une presse majoritairement au garde-à-vous. Coté pair, celui qu’on ne voit pas ou qu’on ne veut pas voir, les dépenses publiques insensées financées par nos impôts. Parce qu’il ne faut pas croire, mais le budget annuel de la Hadopi c’est nous qui le payons.

Alors, on peut se demander ce que l’on paye. Après tout si cela rapporte plus que la dépense engagée on pourrait s’en féliciter. Nous avons tous appris qu’il faut toujours que le retour soit supérieur à l’investissement pour qu’une affaire soit viable.

Qu’est ce que rapportent les 8,5 millions versés à la Hadopi ?

Pour rappel, la loi Hadopi sanctionne le piratage des œuvres d’art principalement les films et la musique, cela ne concerne pas les jeux vidéo, les livres, ni le streaming.

Pour être encore plus précis, la loi ne sanctionne pas le piratage en soit, mais le fait de ne pas protéger son ordinateur qui peut alors être piraté. C’est ce qu’on appelle la « négligence caractérisée ». Cela fonctionne lorsque on utilise un logiciel comme BitTorrent ou eMule. Hadopi a recours à un prestataire privé, actuellement la société TMG, qui repère l’adresse IP de l’utilisateur qui ensuite est utilisée pour retrouver le contrevenant. Soit dit en passant, il est très facile d’installer le meilleur VPN pour contourner Hadopi et ne jamais se faire attraper… Oui, il faut vraiment le voir pour le croire : notre législateur n’a pas pensé qu’internet est un espace de liberté, peut être le dernier, et que les développeurs n’allaient pas rester les bras croisés sans trouver une parade. Il pensait peut être que vu qu’il a fait une loi on allait tous obéir sans réagir… N’importe qui peut installer un VPN comme ExpressVPN  et ne pas se faire attraper.

Alors, si le simple fait d’installer un VPN empêche toute sanction, à quoi servent nos 8,5 millions d’euros ? A pas grand chose… Depuis sa création Hadopi a envoyé 8,12 millions de mails d’avertissements qui ont abouti à  72 condamnations ! Comme retour sur investissement on a vu mieux…

Peut être que la loi partait d’un bon sentiment mais dans les faits elle ne sert à rien et n’a  eu aucune influence sur la quantité de téléchargement illégal. Plutôt que de l’abroger et de réfléchir à une meilleure solution, le politique maintient une structure qui ne fonctionne pas et qui engloutit de l’argent public sans la remettre en question. Mais comme dans ces milieux l’argent coule à flot on n’y pense pas, on continue à dépenser à tout va et puis on se présente aux élections avec de grands discours sur l’endettement du pays et le manque d’argent de l’Etat le cœur sur la main. C’est au citoyen de se réveiller, de se tenir au courant de comment l’argent public est utilisé et de sanctionner par les urnes le politique inconséquent.

L’Etat ne peut pas tout, mais ils pourrait dépenser notre argent pour le bien commun, ou alors arrêter de saigner l’honnête citoyen par des discours fallacieux.  Après tout, ce n’est pas trop lui demander, non ?

Lu ici

Commenter cet article

Archives

Articles récents