Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Qatar aurait payé aux terroristes une rançon d’un milliard de dollars

Publié par wikistrike.com sur 6 Juin 2017, 08:21am

Catégories : #Politique internationale

Le Qatar aurait payé aux terroristes une rançon d’un milliard de dollars

Le Qatar aurait payé une rançon d’environ un milliard de dollars afin de libérer les membres de la famille royale enlevés en 2015 en Irak.

D'après plusieurs commandants militaires et des représentants du gouvernement irakien, Doha aurait payé une rançon d'environ un milliard de dollars pour libérer 26 membres de la famille royale enlevés en 2015 au sud de l'Irak et « 50 combattants pris en otage en Syrie par les djihadistes », relate le journal The Financial Times. Le Qatar, poursuit le quotidien, a remis cet argent à un groupement syrien lié à Al-Qaïda, ce qui a permis aux Qataris de retourner dans leur pays en avril dernier.

Il est à noter que l'enlèvement des 26 chasseurs, qui comptaient plusieurs membres de la famille royale du Qatar, n'a jamais été revendiqué. Ils avaient été kidnappés en décembre 2015 lors d'une partie de chasse dans le sud de l'Irak. Des informations avaient alors circulé selon lesquelles ils avaient été interceptés par des milices proches de l'Iran.

Selon une source proche des négociations, leur libération serait liée à un accord ayant conduit à l'évacuation de plusieurs villes assiégées en Syrie. L'accord avait été parrainé par le Qatar, soutien de groupes rebelles en Syrie, et l'Iran, proche allié du président syrien Bachar al-Assad.

Notons qu'Al-Qaïda finance de plus en plus ses opérations terroristes grâce aux rançons, selon le New York Times. Le journal cite notamment d'anciens otages, négociateurs, des diplomates et des représentants de gouvernement de 10 pays en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, et affirme que les paiements ont été parfois travestis en aide au développement.

 

L'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte, les Émirats arabes unis, la Libye, le Yémen, Maurice et les Maldives: ces huit pays ont annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le « terrorisme ». Cette crise diplomatique est la plus grave depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui regroupe l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar. La Russie déplore de son côté la rupture des relations entre huit pays du Proche-Orient et le Qatar, puisque la lutte contre la menace terroriste est plus importante que l'existence des divergences entre les pays de la région.

 

Source

Archives

Articles récents