Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Comment les banques « vendent » les dettes des clients et récupèrent une partie en crédit d’impôt

Publié par wikistrike.com sur 19 Juillet 2017, 09:05am

Catégories : #Economie

Comment les banques « vendent » les dettes des clients et récupèrent une partie en crédit d’impôt

Par Gérard Faure-Kapper

Dans les rapports annuels des banques, on trouve des choses surprenantes, voire scandaleuses, qui sont invisibles à l’œil nu.

J’ai sous les yeux celui d’une grande banque mutualiste régionale.
 

Page 23.

Je cite :

"Cession ce créances contentieuses

Pour la BPACA : cession d’un encours de 67 millions d’euros pour un montant de 21 millions d’euros, permettant de dégager un boni de 7,2 millions d’euros en coût du risque.

 

Pour le CMMLSO : cession d’un encours de 6,6 millions d’euros pour un montant de 1,9 million d’euros, permettant de dégager un boni de 0,9 million d’euros en coût du risque."

 

Ils avaient 73,6 millions de créances contentieuses. Pour faire simple, ce sont des clients qui ne payent pas.

Ils renoncent donc à 50,7 millions.

Ce qui leur fait en gros, 15 millions de crédit d’impôt.

Ce sont donc les contribuables qui vont payer à la place des mauvais payeurs et rembourser à la banque 22% de leurs dettes.

Ils ont aussi "vendu" cet encours à des cabinets de recouvrement pour 22,9 millions.

Que vont faire ces cabinets de recouvrement ? Ils vont harceler leurs victimes jusqu'à ce qu'ils payent. Mais la somme réclamée sera d'au moins 73,6 millions plus leurs frais.

La banque aurait pu renforcer son service contentieux, les seuls à même de recouvrer les créances.

Cette personne aurait coûté, pour un an, environ 50.000€.

 

Mais c’est plus simple de faire payer les contribuables.

 

Et tout le monde trouve ça normal, le Conseil d'Administration ne dit rien et ne trouve rien de choquant. La réponse habituelle : "tout est fait dans la légalité"

 

La Banque va me répondre : "Si ces créances ont été cédées, c'est que pour nous elles sont perdues".

Soit, mais alors, pourquoi les avoir vendus à des cabinets de recouvrement. Ceux-ci vous ont versés la somme de 22,9 millions tout de même ? Cela signifie donc que vous les avez... lésés en leur fourguant des contrats pourris ? Vous êtes plutôt malhonnêtes.

"Oui mais la Banque n'a pas ce type de personnel spécialisé qu'embauchent les cabinets de recouvrement".

Alors mettez une annonce à pôle emploi, ou débauchez une ou deux personnes de ces cabinets. Et puis, je sais très bien que le personnel des agences est parfaitement à même de faire ce job de recouvrement.

 

Lu sur AGX

Commenter cet article

Archives

Articles récents