Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Je ne suis pas Charlie: La Une honteuse de Charlie Hebdo

Publié par wikistrike.com sur 23 Août 2017, 09:16am

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Même pas une semaine après les attentats de Barcelone, le journal caricaturiste Charlie Hebdo ose sortir une Une à l'humour noir irrespectueuse envers les victimes. Nous ne sommes pas loin d'un extrémisme de droite israélien qui met en colère nombreux internautes, puisque faisant l'amalgame entre terrorisme et islam. A.Doyle pour WikiStrike.

Même pas une semaine après les attentats de Barcelone, le journal caricaturiste Charlie Hebdo ose sortir une Une à l'humour noir irrespectueuse envers les victimes. Nous ne sommes pas loin d'un extrémisme de droite israélien qui met en colère nombreux internautes, puisque faisant l'amalgame entre terrorisme et islam. A.Doyle pour WikiStrike.

La "Une" du numéro de Charlie Hebdo daté du mercredi 23 août, consacrée aux attentats en Espagne, s'est rapidement retrouvée parmi les sujets les plus commentés sur Twitter ce mardi soir. En cause: son dessin et surtout le message qu'il diffuse, accusé de faire l'amalgame entre islam et terrorisme.

ne fois n'est pas coutume, la "Une" de Charlie Hebdo sur les attentats de Barcelone fait couler beaucoup d'encre.

"Islam, religion de paix... éternelle"
La couverture, un dessin de Juin, montre une camionnette s'éloignant en laissant derrière elle deux cadavres dans une mare de sang - allusion à l'attaque sur les Ramblas qui a fait treize morts jeudi dernier -, avec les mots: "Islam, religion de paix... éternelle". 

Cette "Une" a beaucoup fait réagir sur Twitter. De nombreux internautes ont accusé le journal de faire l'amalgame entre islam et terroriste, et d'attiser la haine envers les musulmans.

FN et Stromae
D'autres internautes ont tenu à défendre le journal en rappelant ses positions anti-religion. Devant le déferlement de tweets islamophobes, ils ont aussi rappelé aux sympathisants d'extrême droite que le Front national et Marine Le Pen avaient souvent été moqués et dénoncés par Charlie Hebdo.

Suite aux attentats de Bruxelles en mars 2016, Charlie Hebdo s'était déjà attiré de vives critiques avec Stromae demandant: "Papa où t'es ?" à des bouts de bras et de jambes déchiquetés, qui lui répondaient  "Ici" ou "Là".

Archives

Articles récents