Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La dictature de l'UE lance la procédure de sanction contre la démocratie Hongroise

Publié par wikistrike.com sur 12 Septembre 2018, 13:13pm

Catégories : #Politique internationale

L'UE peut on ne pas approuver les choix des Hongrois, mais elle n'a en aucun cas le droit de sanctionner un pays démocratique qui a élu  (à l'inverse de l'UE) démocratiquement son président

L'UE peut on ne pas approuver les choix des Hongrois, mais elle n'a en aucun cas le droit de sanctionner un pays démocratique qui a élu (à l'inverse de l'UE) démocratiquement son président

Le parlement européen a approuvé le déclenchement d'une procédure de sanctions contre la Hongrie pour non-respect des valeurs fondamentales de l'Union européenne.

Constatant de multiples violations de la démocratie et des droits de l’Homme en Hongrie depuis l’arrivée au pouvoir du Fidesz, le parti du Premier ministre Viktor Orban, le Parlement européen a demandé mercredi au Conseil européen de lancer la procédure dite de l'article 7, le mécanisme le plus radical visant un pays membre qui ne respecte pas les valeurs européennes, annonce Reuters.

La résolution transmise aux États membres a été adoptée par 448 contre 197 et 48 abstentions.  La majorité requise était des deux tiers des suffrages exprimés.

Le document évoque, entre autres, «une grave détérioration de l'état de droit, de la démocratie et des droits fondamentaux ces dernières années, notamment la liberté d'expression, la liberté académique, les droits fondamentaux des migrants, des demandeurs d'asile et des réfugiés».

Rappelons que le Premier ministre hongrois Viktor Orban est intervenu le mardi 11 septembre devant le Parlement européen. A cette occasion, il a vivement critiqué une résolution qui insulterait «l'honneur de la nation hongroise».

«Nous ne céderons pas au chantage des forces qui soutiennent les migrants contre la Hongrie: la Hongrie défendra ses frontières et elle défendra ses droits — y compris contre vous [contre eurodéputés, ndlr] s’il le faut», a lancé Viktor Orban cité par RFI.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents