Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Guatemala; Les jihadistes de Daesh débarquent en force

Publié par wikistrike.com sur 21 Octobre 2018, 10:25am

Catégories : #Terre et climat, #Social - Société

Guatemala; Les jihadistes de Daesh débarquent en force
 
Le président guatémaltèque, Jimmy Morales, s'est vanté jeudi du fait que, sous sa gouverne, les responsables de la sécurité ont réussi à capturer près de 100 terroristes de l'Etat islamique.
 
Morales a annoncé la nouvelle en prononçant un discours lors de la deuxième Conférence sur la prospérité et la sécurité en Amérique centrale, à Washington DC, les 11 et 12 octobre. 
 
 
Le président a affirmé que son administration avait capturé "près de 100 personnes totalement liées à des problèmes terroristes, à l'Etat islamique, et que non seulement nous les avons arrêtées sur notre territoire, mais elles ont également été expulsées vers leurs pays d'origine".
 
Le secrétaire de la communication sociale à la présidence, Alfredo Brito, a ajouté que les données supplémentaires sur ces captures étaient des "informations protégées par la sécurité nationale", a  rapporté le journal guatémaltèque Prensa Libre
 
Brito a affirmé que le président avait mentionné la nouvelle "parce que c'est un travail en coordination avec les différentes agences de renseignement et de sécurité".
 
Le secrétaire aux Renseignements stratégiques, Mario Duarte, a réaffirmé que "les personnes interceptées, détenues, poursuivies ou renvoyées dans leur pays d'origine avoisinent les 100". 
 
Tandis que Duarte faisait allusion au caractère confidentiel des informations relatives à l'arrestation, il a également évoqué un incident en 2016 au cours duquel «plusieurs citoyens d'origine syrienne détenus avec de faux documents ont été arrêtés, pour lesquels ils ont été poursuivis et soumis à une procédure pénale». Ces personnes auraient été déportées. 
 
Duarte et Morales ont tous deux invoqué le travail coordonné "avec plusieurs agences de renseignement et de sécurité du monde" comme étant la raison pour laquelle tant de personnes ont été arrêtées. 
 
 
De retour au Guatemala, des membres d'une caravane de migrants forte de 4 000 personnes se sont rendus dans une ville frontalière de l'autre côté de la rivière boueuse Suchiate, en provenance du Mexique, et ont affronté les autorités alors qu'un chef de file notoire a été arrêté.
 
Lire la suite (anglais):
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents