Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ces 6 tribus indigènes vivant en harmonie avec la nature sont sur le point de disparaître

Publié par wikistrike.com sur 12 Novembre 2018, 10:02am

Catégories : #peuples du monde

La Terre abrite des êtres fascinants uniques en leur genre. De même, elle abrite également, dans ses coins les plus reculés, des tribus des temps anciens. Ces tribus ont des vies et des cultures très différentes et en opposition à la vie moderne. Vivant encore du minimum nécessaire, et comptant essentiellement sur la nature pour leur survie, un bon nombre de ces tribus sont cependant menacées de disparition. Les menaces qui pèsent sur eux sont surtout relatives à la destruction ou au changement de leur milieu d’habitation.

 

Wikimedia / Nicolas M. Perrault
 

Les Bochimans ou la tribu des Sans

La tribu des Sans, ou les Bochimans, fait partie des premiers habitants ayant habité en Afrique australe. Le peuple Bochiman était également le premier peuple d’Afrique. Cela signifie que les San sont les descendants des premières personnes qui aient jamais vécu sur le continent africain avant l’arrivée des étrangers. Les archéologues et les généticiens s’accordent pour dire que les Bochimans sont des descendants directs d’Homo sapiens qui occupaient l’Afrique australe depuis au moins 150 000 ans. Malheureusement, cette tribu a été chassée de sa terre natale par le gouvernement du Botswana. La tribu ne supportant pas ses nouvelles conditions de vie déplorables dans les camps malfamés où ils ont été relocalisés, les membres meurent peu à peu. Selon les estimations, les Bochimans n’existeraient plus d’ici 20 ans.

 

Wikimedia / Archivo General de la Nación Argentina

La tribu des Awa

Les Awa, ou Guaja, sont un peuple autochtone du Brésil vivant dans la forêt amazonienne. Cette tribu compte environ 350 membres et 100 d’entre eux n’ont aucun contact avec le monde extérieur. Ils sont considérés comme extrêmement menacés en raison de conflits avec les intérêts de l’exploitation forestière sur leur territoire. Avant que les terres des Awa ne soient envahies par les étrangers, ceux-ci vivaient en parfaite harmonie avec la nature. Il parait même que les femmes de la tribu allaitaient parfois les singes de la région.

 

Wikipedia / Lourdeschr

La tribu des Mursis

La tribu des Mursi est un peuple africain qui vit dans le sud de l’Éthiopie. La tribu est principalement composée de nomades vivant dans la vallée du Grand Rift, également appelée la vallée de l’Omo. Ils vivent côte à côte avec d’autres tribus qui ne veulent pas d’interférence extérieure et qui sont relativement autonomes. La tribu compte environ 200 000 habitants et mène un style de vie égalitaire où chacun est traité avec respect et dignité. Bien que les Mursissoient très nombreux et qu’ils ne risquent pas de sitôt de disparaître, il n’en est pas de même de ses cultures. À cause de l’arrivée des étrangers sur leur terre, à la perte de leur territoire, leur culture a commencé à changer, et est vouée à disparaître si des mesures ne sont pas prises.

 

Wikipedia / Taylor Weidman / The Vanishing Cultures Project

La tribu des Tsaatan

Les Tsaatan sont des éleveurs de rennes et vivent dans le nord de la Mongolie. Originaire de l’autre côté de la frontière de leur territoire actuelle les Tsaatan sont l’un des derniers groupes d’éleveurs nomades de rennes au monde. Ils existent depuis des milliers d’années et se déplacent entre 5 et 10 fois par an. Les rennes et le peuple Tsaatan dépendent beaucoup l’un de l’autre. Certains Tsaatan disent que si les rennes disparaissent, leur culture disparaîtra également. C’est malheureusement la modernité qui devrait avoir raison de la culture de cette tribu. Les enfants Tsaaran s’intéressent de moins en moins à l’élevage des rennes, et les experts disent que cette pratique devrait disparaître avec la génération actuelle.

 

Wikipedia / Pierre André

La tribu de la région de Ladakh

La tribu indienne Ladakhi est plutôt importante et compte environ 57 000 habitants. Les régions frontalières des États du Jammu-et-Cachemire sont le lieu de résidence de la tribu. Une grande partie de ce territoire est occupée par la vallée de l’Indus. Les conditions climatiques favorables et l’abondance d’eau douce donnent aux Ladakhi la capacité de cultiver leur terre, qui reste leur principal moyen de subsistance. Cette tribu existe également depuis très longtemps, mais depuis qu’ils ont accueilli le monde moderne au sein de leur tribu, ils ont peu à peu abandonné leur culture, notamment en ce qui concerne les valeurs essentielles à la tribu comme la tolérance, la patience et l’honnêteté.

 

Wikipedia / Kleverenrique

La tribu des Huaorani

Les Huaorani sont une tribu de l’Équateur qui compte environ 1 500 personnes. Ils sont entourés d’autres tribus et groupes ethniques, dont la population totale est estimée à 150 000 personnes. Pendant des siècles, les Huaorani ont dû se défendre contre ces groupes, et contre les chercheurs d’or et de caoutchouc. L’identité des Huaorani se caractérise par leur vie autonome dans la forêt amazonienne, dont la biodiversité est l’une des plus abondantes au monde. Les Huaorani pratiquent une économie durable, et en tant que chasseurs et cueilleurs, ils sont semi-nomades. Cette tribu est loin d’être conciliante, et n’hésite pas à user de leurs armes lorsqu’ils se sentent menacés. Les principaux dangers qui menacent la tribu sont les sociétés pétrolières qui veulent forer dans la forêt amazonienne.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents