Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gilets jaunes - 24 novembre: L'Etat et Castaner ont accusé l'ultra-droite et M. le Pen, aucun d'entre eux en garde à vue

Publié par wikistrike.com sur 26 Novembre 2018, 08:07am

Catégories : #Social - Société, #Politique intérieure

Gilets jaunes - 24 novembre: L'Etat et Castaner ont accusé l'ultra-droite et M. le Pen, aucun d'entre eux en garde à vue

Les personnes arrêtées ont été des gens normaux en colère, qui n'arrivent plus à vivre décemment. Elles seraient aussi d'extrême-gauche. Castaner a donc manipulé l'information, et du coup, la contestation des Gilets jaunes dans son entier.

 

(…) toutes les tensions se sont cristallisées avec des dégradations. La faute, notamment, à environ 200 militants de groupuscules d’extrême-droite, selon les informations recueillies par Europe 1.

Des militants organisés et violents. Au total, 130 personnes ont été placées en garde-à-vue hier dans toute la France dont 69 rien qu’à Paris. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a dénoncé un « durcissement » et la présence de partisans de groupuscules d’extrême droite.

(…) Actifs dans les heurts, ils n’ont pour autant pas été meneurs (…)D’ailleurs, ces activistes d’extrême-droite ne feraient pas partie des personnes interpellées. Selon nos informations, parmi les gardés à vue, un profil domine : l’homme européen, inconnu des services de police, âgé de 25 à 40 en moyenne, venu de province. Nombre des gens arrêtés l’ont été pour « jet de projectiles ».

Enfin, toujours selon nos informations, les autorités ont été surprises par la véhémence des manifestants, la profonde exaspération et l’anti-parisianisme qu’ils exprimaient, au-delà de toute récupération politique.

Europe 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents