Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gilets jaunes, la contagion: Les lycéens et étudiants s'organisent et entrent dans la danse

Publié par wikistrike.com sur 21 Novembre 2018, 12:03pm

Catégories : #Social - Société

Gilets jaunes, la contagion: Les lycéens et étudiants s'organisent et entrent dans la danse

Scénario cauchemar pour Emmanuel Macron.

Après la décision de FO Transports, syndicat majoritaire, de se joindre au mouvement des Gilets jaunes et la décision aujourd'hui même de la CFDT, ce sont désormais les lycéens et les étudiants qui montent à la charge dans la lutte pour un meilleur pouvoir d'achat (lire article plus bas).

Des lycéens ont ainsi créé le hashtag lycéejaune dont l'audience est en constante hausse. Les lycées de Perpignan et de Narbonne sont les premiers en France, mais la contagion est largement possible.

Les lycéens vivent la galère de leurs parents au quotidien, s'exprime "Astrojaune", précisant qu'ils ont passé l'âge de l'innocence. 

La hausse considérable des loyers, des factures,  des assurances, des taxes, des dépenses quotidiennes et occasionnels (médecins...) amaigrissent les porte-feuilles des parents et le serrement de ceinture se répercutent évidemment sur le bien-être des enfants. Tout a augmenté, parfois des hausses non justifiées, cela, les lycéens en ont conscience et ont donc à certains endroits pris la décision de se joinre au mouvement des Gilets jaunes.

La hausse considérable des loyers, des factures,  des assurances, des taxes (plus de 700 nouvelles en quelques années), des dépenses quotidiennes et occasionnels (médecins...) amaigrissent les porte-feuilles des parents et le serrement de ceinture se répercute évidemment sur le bien-être des enfants. Tout a augmenté, parfois des hausses non justifiées, cela, les lycéens en ont conscience, et ont donc à certains endroits pris la décision de les soutenir physiquement.

>>>> exemples de taxes débiles ici et ici

Quant aux étudiants, il est une épreuve de Titan pour entrer dans la vie active, un combat de tous les jours pour démarrer dans le monde adulte, et cela n'est à apprendre à personne, c'est une réalité pas tout à fait nouvelle, hélas ancrée dans le temps, mais qui empire de nos jours.

Malgré les quelques "foyers de résistance" qu'annoncent les médias de masse, c'est en réalité une dangereuse mutation du mouvement qui est en cours et qui pourrait engendrer une révolte globalisée. 

La contagion semble prendre forme, la manifestation du samedi 24 novembre sera par ailleurs sur-sécurisée et des sites interdits d'accès comme les Champs Elysées ou encore la place de la Concorde. 

L'essence est inflammable, attention, Macron, la colère gronde...

 

Marc Bildermann pour WikiStrike

 

 

Les lycéens entrent dans la danse

 

Alors que le mouvement des gilets jaunes entame se 4ème journée et se répand en Europe, ce sont des lycéens et des étudiants français qui apportent leurs renforts en bloquant leurs établissements ou en se rassemblant dans les rues :

La tentative de destruction de la France et des Nations par le Système et son agent-en-Chef Macron, risque de se heurter à un os qu’elle avait sous-estimé : le peuple français !

 

Le bras de fer continue donc avec d’un côté avec un ministre de l’intérieur et une justice aux ordres de plus en plus menaçants, punitifs et expéditifs, et de l’autre côté un corps social solidaire malgré les opinions politiques, qui tente de faire rebondir le mouvement le Samedi 24 Novembre prochain à Paris, où tous ceux qui le peuvent sont conviés à converger Place de la Concorde, pour une grande journée de colère et de marche vers l’Elysée, que nous souhaitons bien évidemment totalement pacifique et non violente, quelles que soient les provocations du Régime Macron ou des casseurs et autres agents provocateurs.

 

Vidéo intégrée
 

🔴 Des élèves des lycées Craponne et l’Emperi à manifestent pour soutenir le mouvement des

51 personnes parlent à ce sujet

D’autres rassemblements auront lieu en Province en soutien à la Capitale.

Le régime Macron, qui a décidé de durcir le ton, avec sa justice parfois expéditive et avec une partie de sa police (une partie seulement car beaucoup de policiers soutiennent en réalité les Gillets Jaunes) plus qu’autoritaire, en ne lâchant rien au million de manifestants déterminés ferait bien d’y réfléchir à 2 fois.

Printemps 1968 – Automne 2018 : Cela fait 50 ans, et nous pourrions bien assister à une contre-révolution…

D’ailleurs, les Goupil, Chon Bendit, Geismar et toute la clique soixante-huitarde ont viré LREM et s’opposent publiquement aux Gilets Jaunes !

Est-ce un hasard ?

Nous ne le pensons pas.

 

source:https://francefrexit.com/index.php/2018/11/20/contagion-des-lyceens-et-des-etudiants-se-joignent-aux-gilets-jaunes/

Malgré les quelques "foyers de résistance" qu'annoncent les médias de masse, c'est en réalité une dangereuse mutation du mouvement qui est en cours et qui pourrait engendrer une révolte globalisée. 

La contagion semble prendre forme, la manifestation du samedi 24 novembre sera par ailleurs sur-sécurisée et des sites interdits d'accès comme les Champs Elysées ou encore la place de la Concorde. 

Attention, Macron, la colère gronde...

 

Marc Bildermann pour WikiStrike

 

Les lycéens entrent dans la danse

 

Alors que le mouvement des gilets jaunes entame se 4ème journée et se répand en Europe, ce sont des lycéens et des étudiants français qui apportent leurs renforts en bloquant leurs établissements ou en se rassemblant dans les rues :

La tentative de destruction de la France et des Nations par le Système et son agent-en-Chef Macron, risque de se heurter à un os qu’elle avait sous-estimé : le peuple français !

 

Le bras de fer continue donc avec d’un côté avec un ministre de l’intérieur et une justice aux ordres de plus en plus menaçants, punitifs et expéditifs, et de l’autre côté un corps social solidaire malgré les opinions politiques, qui tente de faire rebondir le mouvement le Samedi 24 Novembre prochain à Paris, où tous ceux qui le peuvent sont conviés à converger Place de la Concorde, pour une grande journée de colère et de marche vers l’Elysée, que nous souhaitons bien évidemment totalement pacifique et non violente, quelles que soient les provocations du Régime Macron ou des casseurs et autres agents provocateurs.

 

Vidéo intégrée
 

🔴 Des élèves des lycées Craponne et l’Emperi à manifestent pour soutenir le mouvement des

51 personnes parlent à ce sujet

D’autres rassemblements auront lieu en Province en soutien à la Capitale.

Le régime Macron, qui a décidé de durcir le ton, avec sa justice parfois expéditive et avec une partie de sa police (une partie seulement car beaucoup de policiers soutiennent en réalité les Gillets Jaunes) plus qu’autoritaire, en ne lâchant rien au million de manifestants déterminés ferait bien d’y réfléchir à 2 fois.

Printemps 1968 – Automne 2018 : Cela fait 50 ans, et nous pourrions bien assister à une contre-révolution…

D’ailleurs, les Goupil, Chon Bendit, Geismar et toute la clique soixante-huitarde ont viré LREM et s’opposent publiquement aux Gilets Jaunes !

Est-ce un hasard ?

Nous ne le pensons pas.

 

source:https://francefrexit.com/index.php/2018/11/20/contagion-des-lyceens-et-des-etudiants-se-joignent-aux-gilets-jaunes/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents