Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gilets jaunes - 1385 personnes interpellées, presque 1000 gardes à vue

Publié par wikistrike.com sur 8 Décembre 2018, 10:58am

Catégories : #Social - Société, #Politique intérieure

Gilets jaunes - 1385 personnes interpellées, presque 1000 gardes à vue

'est "un coup d'arrêt à la violence". Lors d'un point-presse organisé samedi 8 décembre en fin d'après-midi, Christophe Castaner a fait le bilan de la nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes". Selon le ministre de l'Intérieur, 118 personnes ont été blessées, 1 385 ont été interpellées et 974 placées en garde à vue sur l'ensemble de la France. L'acte IV de la mobilisation a rassemblé 125 000 manifestants sur l'ensemble du territoire, dont 10 000 à Paris.

 De nombreuses interpellations à Paris. Samedi en fin d'après-midi, 920 personnes ont été interpellées à Paris, selon la Préfecture de police. Parmi elles, 619 ont été placées en garde à vue. Par ailleurs, 71 manifestants ont été blessés, et 7 membres des forces de l'ordre.

 Tensions au cœur de Paris. Une barricade avec des poubelles incendiées a été établie en début d'après-midi avenue de Friedland à Paris, indique la préfecture de police de Paris. Le Drugstore Publicis sur l'avenue des Champs-Elysées a été attaqué. La situation s'est également tendue au niveau des Grands Boulevards, à la limite des 2e et 9e arrondissements. Des "gilets jaunes" ont notamment utilisé du mobilier urbain et de la végétation pour monter une barricade.

 A Bordeaux, des incidents sont en cours rue Saint-Catherine, une artère commerçante du centre-ville.

 A Toulouse, les violences se concentrent dans le quartier Saint-Cyprien, où les forces de l'ordre tentent de repousser vers l'extérieur les casseurs. Un feu a notamment été allumé sur les allées Charles-de-Fitte.

 D'importants moyens de sécurité déployés. Alors que 65 000 membres des forces de l'ordre, dont 5 000 à Paris, avaient été déployés samedi 1er décembre, Edouard Philippe a annoncé que plus de 89 000 membres des forces de l'ordre seraient mobilisés ce samedi en France, dont 8 000 dans la capitale. 

 Macron parlera après le week-end. Le chef de l'Etat s'exprimera en "début de semaine prochaine", a annoncé vendredi le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand. Le président de la République a pris la décision de ne pas s'exprimer avant les manifestations de samedi pour ne "pas mettre d'huile sur le feu", selon ce proche d'Emmanuel Macron. 




Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents