Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gilets jaunes: Que cache le gouvernement devant cette fausse reculade ?

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2018, 05:54am

Catégories : #Politique intérieure, #Social - Société

Gilets jaunes: Que cache le gouvernement devant cette fausse reculade ?

En créant un moratoire du 15 décembre 2018 au 1 er mars 2019, en gelant pour 6 mois trois mesures fiscales (Nouvelle taxe carbone sur le carburant, taxe sur le gasoil non routier et la suppression de l’alignement du prix du diesel sur celui de l’essence), en suspendant également pour 6 mois les hausses du prix de l’électricité et du gaz ; Edouard Phillipe vient tout simplement de tenter une mise en sommeil du mouvement des Gilets jaunes.

Le but de sa manœuvre est simple :

-Faire imploser le mouvement et créer des dissensions en son sein

-Espérer que l’hiver soir rude et disperse les manifestations

-Attendre les élections européennes, éviter que les Gilets jaunes n’y proposent une liste

Un moratoire est une situation d’attente et la hausse des taxes peut très bien être reportée à dans 6 mois. Par ailleurs, les hausses prévues au 1er janvier 2019 sont quant à elles toujours effectives.

La réalité est qu’aucune décision n‘a été prise en faveur du pouvoir d’achat, ce que pourtant réclament les Gilets jaunes depuis le 17 octobre dernier. Aucune réévaluation ni du SMIC ni des petites retraites, rien sur la CSG, pas de retour en l’entière part de l’ISF… Pour le moment, Emmanuel Macron et Edouard Philippe n’ont trouvé qu’une solution pour ne pas céder : Ouvrir le dialogue pour 3 mois et tout mettre en stand bye pour six mois. On voit en cela une obstination dangereuse de la part du gouvernement.

Selon l’Etat, ce gel des taxes va faire perdre 2,5 milliards d’euros à la France, il promet de réduire les dépenses publiques pour combler ce manque à gagner. Mais il pourrait non plus ne pas exister si Philippe avait annoncé une suppression pure et simple de ces nouvelles hausses et taxes, tout bonnement parce que le peuple, en gagnant en pouvoir d’achat, aurait largement permis à combler ce trou. Eh oui, l'on peut aussi relancer l'économie par la consommation.

Ce gel est une décision d’autorité dans le sens où l’Etat ne cède rien pour le moment, mais il est aussi une décision de faiblesse, celle de se retrouver le cul entre deux chaises, la place la moins envieuse du monde.

Ces annonces arrivent de toute façon trop tard, les revendications ont d’ores et déjà mutées. Le long silence du pouvoir a attisé la colère, mais aussi l’espoir d’un changement profond dans la société. Le peuple des oubliés est aujourd’hui devenu celui qui fait peur, ce peuple des oubliés de l’Assemblée Nationale vient sans passer par le vote législatif de récupérer 75% des sièges. Même si à cet instant, Les gilets jaunes n’ont rien obtenu du tout que des pourparlers, ils sont tout de même victorieux dans l’unité, dans l’égalité, dans la fraternité.

Enfin, il est triste de remarquer que seule la violence a permis d'arriver à ce toute petite porte vers le dialogue . 

 

Alexander Doyle pour WikiStrike  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents