Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La vérité sur la vidéo des trois motards de la police Avenue des Champs-Elysées

Publié par wikistrike.com sur 23 Décembre 2018, 12:54pm

Catégories : #Politique intérieure, #Social - Société

La vérité sur la vidéo des trois motards de la police Avenue des Champs-Elysées

Les médias n'ont cessé de diffuser la vidéo de trois motards de la police prenant la fuite pour éviter un lynchage, l'un d'entre eux ayant même dégainé son arme. Dans la version officielle, ils auraient été violemment attaqués par des dizaines de Gilets jaunes et/ou casseurs. Sur les chaînes d’infos en continu comme sur TF1 et france2, ces images ont fait la Une, sans autre explication que la folie furieuse des manifestants. Or, ce que ces médias taisent volontiers, c’est comment tout cela a commencé, je dis volontiers car ils n’ont diffusé que la fin de la vidéo, mais pour bien comprendre, il est important d’en lire son intégralité.

La vidéo prise quelques secondes plus tôt (ci-dessus)  révèle une toute autre vérité. En effet, avant que la foule ne se jette furieusement sur ces policiers, l’on voit ceux-là balancer deux grenades de "désencerclement" dans les pieds des manifestants alors totalement pacifistes, leur réaction de colère devenant, même inacceptable, alors compréhensible.

Interrogé dans le journal du 13H de TF1 ce dimanche, un policier qui n'était pas sur les lieux a justifié que les grenades ont été lancées car "des projectiles commençaient à voler, ce que l'on ne voit pas sur les images"

A mon avis, acculée derrière ce qui ressemble à l'évidence à un acte gratuit et face à la popularité qu'à pris la vidéo intégrale sur les réseaux sociaux, la police, plutôt que d'avouer la tentative de pourrissement, a préféré s'enliser dans le mensonge en prétextant des projectiles imaginaires. 

Et c'est ainsi que sur TF1 (et consoeurs), la désinformation d'un début d'après-midi a remplacé la désinformation d'un soir.

Les trois motards ont provoqué les Gilets jaunes, cela ne fait aucun doute ; ce qui pose question maintenant est de savoir de qui ils tiennent les ordres, car il est dur à croire à une initiative personnelle.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents