Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Stonehenge original devait se trouver à 230 km de celui que nous connaissons

Publié par wikistrike.com sur 21 Février 2019, 10:42am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine, #Civilisations anciennes

Le Stonehenge original devait se trouver à 230 km de celui que nous connaissons

elon des archéologues, certaines des imposantes roches de Stonehenge pourraient avoir été érigées pour la première fois en tant que monument dans l’ouest du Pays de Galles, à quelque 230 kilomètres du site que le grand public connait bien.

Dans une étude publiée cette semaine (lien plus bas), des chercheurs dirigés par Mike Parker Pearson de l’University College London, en Angleterre, révèlent des carrières probablement néolithiques d’où ont été extraits plusieurs les piliers iconiques de dolérite (Bluestone) de Stonehenge.

Ils identifient également les outils utilisés dans le processus et reconstituent ainsi les protocoles d’extraction et de déblaiement, et s’appuient sur de précédentes recherches qui indiquent qu’aux moins certaines des pierres géantes ont été initialement ajoutées à un cercle en pierre non loin de leur lieu d’origine.

Les piliers, qui comprennent un “fer à cheval” intérieur et un cercle extérieur à Stonehenge, sont faits de dolérite. Dès 1923, il a été établi que le seul endroit en Grande-Bretagne où l’on peut trouver ce type de roche se trouve dans les collines de Preseli – également connues sous le nom de Mynydd Preseli – dans le nord du Pembrokeshire à l’ouest du Pays de Galles.

Localisation des collines de Preseli (Mynnydd Preseli ; marron) et des strates de grès de la Formation de Senni (bleu) et du Groupe de Cosheston (vert). (Irene de Luis/ Antiquity)

ANT20100070Stonehenge-Carrières 3 19

Cependant, la région abrite plusieurs anciennes carrières, chacune d’entre elles produisant des roches ayant des attributs visuels et chimiques différents, et il est vite devenu évident que l’énorme monument du Wiltshire abritait plusieurs piliers sur plus d’un emplacement.

La tâche (scientifique) d’assigner des roches spécifiques à des points d’origine spécifiques n’a cessé depuis lors.

Dans leurs derniers travaux, Pearson et ses collègues ont réussi à localiser l’origine de plusieurs des piliers dans deux carrières néolithiques, appelées Carn Goedog et Craig Rhos-y-Felin.

L’extraction de la pierre dans les collines de Preseli s’est poursuivie à des périodes ultérieures, dont les périodes romaine et médiévale, et dans certains cas, elle se poursuivait au XIXe siècle. Cependant, les archéologues ont identifié des parties de Carn Goedog et Craig Rhos-y-Felin qui avaient apparemment été laissées intactes depuis peu après l’enlèvement des piliers de Stonehenge, vers 3000 av JC.

Carn Goedog. (UCL)

carn_goedog_2016- 19

Par conséquent, ils ont été en mesure de faire des déductions fondées sur des données probantes sur le fonctionnement du processus d’exploitation minière.

A Carn Goedog, les chercheurs ont trouvé un certain nombre d’outils en pierre. Les plus courants étaient de larges cales, faites de mudstone (argile ou de boue) ou de grès ( aucune n’est endémique de la région). Pearson et ses collègues suggèrent que ces cales ont été insérées dans des fissures verticales de la dolérite, puis forcées vers le bas pour séparer un pilier ainsi formé naturellement de sa roche mère.

Élargissement d`une jointure entre des piliers de Carn Goedog. (Duncan Schlee/ Antiquity)

Stonehenge-Carrières 4 19

Selon les archéologues, l’utilisation de mudstone et de grès pour fabriquer les cales-outils est importante. Les deux types de roches sont plus tendres que la dolérite et ont peut-être été utilisés pour s’assurer que ce sont les outils plutôt que les piliers qui se cassaient lorsque des forces étaient appliquées.

D’après les observations des pratiques d’exploitation des carrières à faible technicité encore en cours dans d’autres parties du monde, il est probable que les outils en pierre ont été complétés par des cales, des leviers et des cordes en bois. Cependant, aucune de ces matières organiques n’a survécu.

En enlevant les débris de pierre à la base de Carn Goedog, les archéologues ont découvert une grande plate-forme, construite à partir de dalles de pierre plates, dont un grand nombre était fendu. Ils suggèrent qu’elle a servi d’embarcadère pour les nouveaux piliers extraits.

 

Lire la suite de l'article chez votre Guru

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents