Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les astéroïdes apocalyptiques qui menacent la Terre sont plus résistants que l'on le pensait

Publié par wikistrike.com sur 5 Mars 2019, 16:00pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Les astéroïdes apocalyptiques qui menacent la Terre sont plus résistants que l'on le pensait

Des scientifiques, qui étudient comment éviter que les astéroïdes ne détruisent la Terre, ont découvert qu'ils étaient plus forts et plus résistants qu'ils ne le pensaient. Par conséquent, il sera plus difficile de les détruire avant qu’ils n’atteignent notre planète, selon un communiqué de l’université Johns-Hopkins.

Détruire les astéroïdes qui se rapprochent de la Terre sera plus difficile que les scientifiques ne se l'imaginaient. C'est ce qu'a démontré une nouvelle simulation effectuée par les chercheurs de l'université Johns-Hopkins et de l'université du Maryland, rapporte un communiqué de l'université Johns-Hopkins.

«Nos résultats montrent toutefois que les astéroïdes sont plus puissants que nous ne le pensions et nécessitent plus d'énergie pour être complètement détruits», a déclaré Charles El Mir, récemment diplômé en doctorat du département de génie mécanique de l'université Johns-Hopkins.

Il s'est avéré que des études internes déjà menées n'avaient pas tenu compte de la vitesse limitée des fissures dans les astéroïdes.

Ainsi, une collision endommagerait le noyau d'un astéroïde, créant des millions de fissures. Néanmoins, la majeure partie ne se fragmenterait pas et resterait donc intacte, avant que la gravité ne ramène les morceaux à l'intérieur.

«Par exemple, si un astéroïde se rapproche de la Terre, est-il préférable de le détruire en petits morceaux ou de le pousser dans une autre direction? Et avec quelle force devrions-nous alors le frapper pour l'éloigner, sans le casser? Ce sont des questions importantes, encore à l'étude», a poursuivi Charles El Mir.

«Il nous faut encore du temps pour que ces questions passent du domaine académique à la formulation d'une réponse à une menace majeure. Le moment venu, nous devrons savoir quoi faire. Ces efforts scientifiques sont essentiels pour nous aider à prendre des décisions», a conclu K.T. Ramesh, directeur du Hopkins Extreme Materials Institute.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents