Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Antarctique: Un iceberg géant se disloque, et ce n'est pas la faute du réchauffement climatique

Publié par wikistrike.com sur 8 Avril 2019, 17:03pm

Catégories : #Terre et climat

Antarctique: Un iceberg géant se disloque, et ce n'est pas la faute du réchauffement climatique

Un immense iceberg de la taille de deux fois New York est prêt à se séparer de la barrière de Brunt dans l'Antarctique. Deux fissures dans la glace devraient se rejoindre au cours des prochains mois, entraînant la séparation et la probable dérive de l'iceberg. Une station scientifique a dû être déplacée et les chercheurs s'apprêtent à observer le phénomène.

Le giga iceberg ainsi formé après dislocation mesurera environ 1.500 km2 et sera épais de 150 à 250 mètres. Les scientifiques de l'Antarctique analysent la barrière de Brunt depuis 2012, lorsqu'une fissure "dormante" a montré des signes de mouvement après 35 années de calme plat. Nommée "Chasm 1", la fissure n'a cessé de s'étendre au cours des sept dernières années. 

Puis, en octobre 2016, une seconde fissure, nommée "Halloween Crack", est apparue au nord du glacier, se dirigeant perpendiculairement droit vers Chasm 1. Vu que les deux failles semblaient vouloir se rencontrer tôt ou tard, provoquant l'inéluctable fuite d'un immense bloc de glace, la station de recherche Halley VI a été déménagée 23 km plus à l'intérieur du glacier principal afin de ne plus être sur le futur iceberg à la dérive.

Pas la cause imaginée
Cette dislocation ne devrait désormais plus se faire attendre que quelques semaines. Pourtant, alors que le monde entier commence à intégrer la responsabilité du réchauffement climatique dans toutes les transformations de paysage aux pôles, les scientifiques s'accordent à dire que le phénomène n'y est cette fois pas lié.

"Ce que beaucoup de gens ne réalisent pas est qu'il s'agit d'un processus naturel qui n'a cessé de se produire au fil du temps", explique Hilmar Gudmundsson, auteur d'une étude sur la naissance de l'iceberg. "Nous confirmons que la modification du climat est un problème grave qui aura un impact sur le monde entier, particulièrement en Antarctique. Cependant, il n'y a aucune indication dans nos recherches que cet événement précis soit lié au réchauffement d'une quelconque manière". 

La glace arrachée de la barrière de Brunt ne devrait donc pas contribuer à une élévation du niveau de la mer. Vu que la glace flotte sur l'océan, elle déplace déjà la même quantité d'eau que si elle fond par la suite. 

L'équipe de scientifiques pointe les preuves historiques d'événements similaires dans le cycle de la vie des glaciers. "Les cartes dessinées par Shackelton et Wordie durant leur expédition sur la barrière de Brunt en 1915 prouvent que la fissure était déjà très étendue à l'époque. Puis, au moment où la station Halley a été installée en 1950, l'étendue de la barrière était devenue beaucoup plus courte, ce qui indiquait qu'un iceberg géant avait déjà dû se détacher au cours des 35 dernières années", ajoute le chercheur qui a publié son étude dans le journal spécialisé The Cryosphere.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents